ACQUISITION POUR LVMH

lundi 20 septembre
Auteur: Rédaction Monfinancier
Il y a 9 ans - Le 20/09/2010 à 16h09

Retour sur la performance de LVMH qui dépasse désormais L’Oréal en terme de capitalisation. Avec 50.5 milliards d’euros, LVMH figure en sixième place des plus grosses capitalisations boursières du CAC.

LVMH figure parmi le trio de tête des plus fortes progressions depuis le début de l’année après EADS et PPR. Au total, son cours s’est envolé de 31% depuis le début de l’année ce qui a poussé le cours à renouer avec ses plus hauts niveaux.
Après avoir engrangé 12% depuis le début de mois LVMH poursuit sur sa lancée et surperforme une fois encore le marché parisien aujourd’hui, engrangeant 2.03%, à 102.9 euros, pour un plus haut annuel à 103.5.

Aujourd’hui l’actualité du groupe porte sur l’acquisition de Sandro, Claudie Pierlot, et Maje, trois enseignes de prêts à porter, par les fonds L capital détenu par Bernard Arnault, et Florac, le fonds de la famille Louis-Dreyfus.
Ces deux fonds détiendront 51% du Groupe SMCP qui regroupe donc les marques Maje, Sandro et Claudie Pierlot. Les fondatrices et l'équipe de management des trois sociétés de prêt-à-porter rachetées détiendront ensemble les 49% restants. Le montant de l’acquisition n’a pas été communiqué. Dernièrement, le fonds de Bernard Arnault, L capital a déjà acquis pépé jeans, hackett, Gant.

Une acquisition stratégique étant donné que le Groupe SMCP affiche une croissance des ventes particulièrement dynamique, de l’ordre de 30% pour un chiffre d’affaires consolidé de 180 millions d’euros. Une croissance à deux chiffres portée par l’extension de leur propre réseau de boutiques qui totalisent déjà 338 points de ventes pour environ 700 salariés.

Le positionnement des marques, considérées comme les nouvelles locomotives de la mode française se situe sur le segment du chic abordable, à l’instar de comptoirs des cotonniers. La finalité de cette acquisition est d’accélérer les ventes des trois marques à l’international, et en premier lieu, l’Europe ainsi que les Etats-Unis, puis l’Asie.

Nous restons neutre sur le dossier au regard de sa valorisation déjà élevée. Le potentiel de hausse nous parait limité
A lire également
Fin d’année sous les 6 000 points ?

Le CAC 40 a terminé la séance en baisse de 0.91 % à 5 982 points pénalisé par l'absence de volumes et les prises de bénéfices. Ces dernières ont été favorisées par l’approche de la fin d’année boursière. Peu importe, cela n’empêchera pas l’indice phare de la place parisienne de parachever une performance annuelle spectaculaire, revenant sur ses niveaux de 2007.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com