American power

lundi 09 janvier
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 3 ans - Le 09/01/2017 à 07h19

Les États-Unis vont bien. Très bien même. La crise est cette fois finie et bien finie. Tous les indicateurs sont au vert. Et c'est très impressionnant. J'ai été bluffé par les chiffres de l’emploi américain vendredi. Et pourtant ils n’avaient rien de vraiment surprenants à la première lecture.

LA HAUSSE DES SALAIRES

Les créations d’emplois étaient même en dessous des anticipations et le taux de chômage n’a pas bougé, à 4.7%. Excusez du peu. Non, ce qui m’a bluffé c’est l’accélération de la hausse des salaires. La plus forte depuis la crise de Lehman. Le salaire horaire américain a bondi de 2.9% de décembre 2015 à décembre 2016. 2.9% c’est une sacrée progression.

DES VRAIS JOBS ET DES VRAIS SALAIRES

Rappelez-vous quand même qu’on a toujours eu l’impression que cette sortie de crise américaine était molle. Très molle. Avant l’élection de Trump, on prévoyait même une récession aux États-Unis et la fin du cycle de croissance. Et surtout, on nous a expliqué, en France surtout, qu’en fait le plein -mploi aux États-Unis, mais aussi en Grande-Bretagne et en Allemagne, était un leurre. Un peu comme un élève médiocre qui explique toujours qu’il a de moins bons résultats parce que les autres passent leur temps à tricher, combien de fois a-t-on entendu que le plein-emploi aux États-Unis s’était fait au détriment des salaires ? Que ce n’était qu’une accumulation de petits jobs, de jobs à temps partiels, de jobs surtout low cost. Une forme d’esclavage moderne que nous préférons rejeter en privilégiant des vrais emplois justement rémunérés quitte à plomber notre chômage.

IL N'Y A QU'UNE MÉTHODE: LA BONNE

Tout ça est faux. Les chiffres sont là. Et ils sont imparables. Certes on a peut-être privilégié la reprise de l’emploi aux États-Unis, comme chez nos voisins, en sacrifiant les rémunérations. Mais aujourd’hui les salaires progressent rapidement. Et pour cause, les États-Unis sont en plein-emploi. Le salaire minimum explose d’ailleurs dans de nombreux états comme New York ou la Californie où il a été relevé de façon spectaculaire. Pour le chômage, c’est un peu comme les dépenses publiques, il faut d’abord accepter des sacrifices, parfois douloureux, pour profiter ensuite des bénéfices. Pour l’instant, les États-Unis ont tout bon et sortent officiellement de la crise avec panache. Mais comme toujours en économie, rien n’est gagné.

UN SYMBOLE DE LA PUISSANCE AMÉRICAINE

On devrait passer aujourd'hui le seuil symbolique des 20000 points sur le Dow Jones. Tout un symbole. Une progression phénoménale. Un chemin parcouru depuis 2009 qui laisse rêveur.

LA VRAIE NOUVELLE DU JOUR

Les braqueurs de Kim Kardashian ont été attrapés. 16 suspects ont été interpellés ce matin par la Brigade de répression du banditisme! Kim, tu peux revenir en France.

LES CHINOIS TAPENT DANS LA CAISSE

Les fameuses réserves de changes chinoises qui nous ont tant impressionnés pendant des dizaines d'années fondent comme neige polluée au soleil pollué de Chine. Elles sont à 3011 milliards de dollars. Une baisse encore de 41 milliards en décembre mais surtout leur plus bas niveau depuis 6 ans. La Banque centrale chinoise a dû taper dans ses réserves pour freiner la chute du yuan. Sans véritable succès. Il va falloir suivre de près l'évolution du yuan en 2017. Ce sera une des clés de l'année sur les marchés.

LES JUNK BONDS NE SONT PLUS JUNK?

Vous connaissez les junk bonds? Les junks bonds, ou "obligations pourries", sont les emprunts émis par des sociétés plus risquées et donc a des taux plus élevés. Avec l'amélioration de l'économie américaine, les entreprises risquées le sont moins, et avec la baisse des taux généralisée, les taux élevés ne le sont plus. Les taux de défaut baissent, la rentabilité des sociétés progresse et les rendements des "junk bonds" ressemblent de plus en plus à des rendements d'entreprises dites de qualité. Un peu troublant quand même.

LE MEC QUI RATE TOUT

Aquilino Morelle, ancien conseiller politique de Hollande n'a vraiment pas de bol. Il s'est déjà fait sortir brutalement de la politique. Il pensait se refaire la cerise avec un livre de "révélations" mais un autre livre est déjà passé par là et entretemps Hollande a abdiqué. Il y a des mecs qui n'ont pas le sens du timing.

RETOUR VERS LE FUTUR

"Il n'y a pas de classe plus puissante et de classe plus utile que la classe ouvrière". Arlette Laguiller 1974 ? Non, Mélenchon ce week-end.

GUEULE DE BOIS

Après les articles qui nous expliquaient que la Frenc Tech allait écraser, grâce à son nombre de participants, le CES de Las Vegas, ce matin petite déprime dans les méidas. Le blitzkrieg Français n'a pas eu lieu et le Figaro nous attriste en nous disant que la France n'aligne aucun poids lourd, que le financement plombe notre conquête et que finalement la solution ne peut être qu'européenne. Snif. What a difference a week makes.

JE VOUS CONSEILLE VRAIMENT

de regarder le replay de C'est Votre Argent de ce week-end. L'émission était exceptionnelle. Emmanuel Lechypre, Christopher Dembik de Saxobanque, Bruno Colmant de Degroof Petercam et Louis de Montalembert de Pléiade AM ont rejoué la semaine. Nous vous avons dévoilé les lauréats 2016 de la gestion et la question de la semaine était : Est-ce la fin des taux zéro ? Revoir en replay

ON S'EN FOUT ?

Rasfanjani est mort à 82 ans et Mario Soares à 92 ans, faites de la politique; Valls déclare "je ne crois pas être favori", étonnant quand on est 5ème dans les sondages de la présidentielle; le programme Erasmus a 30 ans aujourd'hui, le programme qui a officiellement créé l'Europe du Q; Un candidat à la présidentielle en France a droit de dépenser jusqu'à 16.85 millions d'euros en campagne, les dernières campagnes d'Obama et de Clinton ont coûté plus d'un milliard de dollars; Les cendres de Leia vont reposer dans une urne en forme de Prozac; Isabelle Huppert Golden Globe de la meilleure actrice dramatique pour Elle; Il y a quand même des gens qui paient 18,000 euros aux enchères pour des lettres de Lady Di; Bachar El Assad est encore là et il se paie même le luxe de donner une interview dans laquelle il déplore les horreurs de la guerre, no limit...

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino
Miniture Morning

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com