APRES LE PORTUGAL, L'ESPAGNE ?

jeudi 07 avril
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 8 ans - Le 07/04/2011 à 07h04

J'imagine les patrons de certains hedge funds avec leur petite liste de choses à faire sur un Post It. Il y a quelques mois ils avaient écrit: Grèce, Irlande, Portugal, Espagne, Italie. Aprés avoir rayé de leur liste La Grèce et l'Irlande, ils ont rayé hier le Portugal et doivent se dire: "Voilà , ça c'est fait...je passe à l'Espagne maintenant".

Le Portugal s'est décidé à demander l'aide de l'Union Européenne
Ce n'est pas une surprise. Le Portugal tentait depuis quelques semaines de se débattre mais sans gouvernement et avec une menace des grèves des banques il n'a pas eu le choix. Mais ce qui me suprend le plus c'est que la road map, cette feuille de route de la spéculation, qui a été quand même été conçue il y a prés d'un an se déroule exactement comme annoncé. Rappelez vous. Dés la chute de la Grèce, la suite était inscrite. L'Irlande. Le Portugal. Un petit crochet par la Belgique. L'Espagne puis l'Italie. La Grèce, l'Irlande et le Portugal c'est fait. La Belgique c'est comme si c'était fait.

Reste à savoir si du coup l'Espagne va être attaquée
Quand un plan établi par avance se déroule aussi bien, j'ai tendance à croire que cela va continuer. Pourquoi en douter ? Je sais déjà ce qu'on va nous expliquer dans les semaines qui viennent. L'Espagne n'est pas le Portugal. Mais c'est étrange, j'ai déjà entendu cela. Le Portugal n'était pas l'Irlande, l'Irlande n'était pas la Grèce, et la Grèce était un état et donc ne pouvait pas se trouver en faillite.

Mais c'est vrai que l'Espagne n'est pas dans la situation du Portugal
Objectivement c'est vrai. Même si le déficit budgétaire représente plus de 10% du PIB, même si l'Espagne a un taux de chomage de plus de 20%, même si la croissance espagnole reste nulle, l'Espagne a un atout: sa dette ne représente qu'un peu plus de la moitié du PIB, un taux assez faible par rapport à une grande majorité des pays développés. Seulement voilà. Tout est une question de confiance sur les marchés. Et la spéculation qui pour l'instant a fait un carton plein sur l'Europe est au zénith de sa confiance. Et l'Espagne elle est en proie au doute. L'Espagne est un très gros morceau. C'est même la bataille d'Espagne qui déterminera de l'avenir de l'Europe. La bataille ne va pas démarrer tout de suite. Elle durera très longtemps. Et son issue n'est pas prévisible. Mais il y aura une bataille d'Espagne, aussi sûr que le Portugal allait tomber
A lire également
Epargne : Comment protéger son conjoint ?

La Saint-Valentin, c’était dimanche. Ce jour des amoureux est bien ancré dans les traditions en France puisque près de 60 % de nos concitoyens le célèbrent tous les ans. Billets doux, bouquets de fleurs, un dîner aux chandelles ou tout autre chose qui sort tout droit de votre imagination, il existe mille façons de témoigner son attachement à l’être aimé. Ou bien, de souscrire à une assurance-vie pour mettre votre conjoint à l’abri. Mais attention, les règles ne sont pas les mêmes en fonction de votre régime civil. Petit tour d’horizon.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com