mardi 02 août

Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre des Représentants aux États-Unis, a décidé de maintenir sa visite à Taïwan aujourd'hui.
Elle est en tournée en Asie.
Une visite officielle maintenue malgré les menaces chinoises.
Une visite considérée par la Chine comme une agression.
C'était une impression, maintenant c'est une forte présomption : la guerre d'Ukraine est une répétition de l'invasion de Taïwan.

LE 6 AOUT 1945

Les États-Unis larguent une bombe nucléaire sur Hiroshima.
3 jours plus tard, ce sera le tour de Nagasaki.
Pendant des années, ces bombardements ont été présentés comme un moyen pour les Américains de pousser les Japonais à la capitulation.
Et les Japonais ont officiellement capitulé le 2 septembre 1945.

MAIS ON A TRES VITE

interprété différemment ce bombardement nucléaire.
Car les États-Unis n'avaient pas besoin de recourir à cette mesure extrême pour obtenir la capitulation du Japon.
La bombe nucléaire était une démonstration de force et un avertissement...pour l'URSS.
Pour qu'elle tempère ses velléités d'expansion en Europe.

POURQUOI

rappeler ces faits aujourd'hui ?
Parce que nous sommes dans une situation qui présente certaines similarités.
Les États-Unis et l'Europe ont déclenché une vague de sanctions sans précédent contre la Russie après son invasion de l'Ukraine.
Ils l'ont coupée économiquement du monde en quelques jours.
Certes, elle résiste grâce à son pétrole et à son gaz, mais si le cours du gaz venait à chuter, la Russie s'effondrerait.

CERTES

la Russie est visée.
Mais les États-Unis qui sont à l'initiative des sanctions contre la Russie veulent montrer à la Chine ce qui l'attend si elle décide d'annexer Taïwan.
Les Chinois ont d'ailleurs compris le message.
Depuis le début de l'invasion de l'Ukraine, ils étudient toutes les conséquences de sanctions similaires à celles que subit la Russie.
Ils ont notamment fait le tour des banques étrangères dans lesquelles ils ont des réserves déposées pour savoir si celles-ci bloqueraient leurs avoirs en cas de sanctions américaines.

ON PEUT MEME SE DEMANDER

si les États-Unis ne refusent pas toutes négociations et tout cessez-le-feu, car ce sont aujourd'hui les États-Unis qui n'en veulent pas, pour montrer à la Chine qu'ils ne seront prêts à aucun compromis.

LE PROBLEME

c'est que la Chine n'est pas la Russie.
La Russie est un nain économique dont seule l'Europe dépend et seulement pour le gaz.
La Chine est un géant économique dont le monde entier dépend.
Et si nous sommes ici plutôt optimistes sur l'impact de la guerre en Ukraine sur l'économie et les marchés, ce ne sera absolument pas le cas en cas d'invasion de Taïwan.

IL VA FALLOIR

suivre dans les jours qui viennent les mesures de rétorsion de la Chine après la visite de Nancy Pelosi.
La Chine, elle aussi, va vouloir montrer qu'elle est capable d'aller très loin si on cherche à défendre Taïwan.
Passionnant d'un point de vue géopolitique.
Inquiétant d'un point de vue économique tant notre dépendance à la Chine est grande.

A PART CA ? QUOI DE NEUF ?

L'ALLEMAGNE

ne pourra pas éviter la récession.
Elle va payer cher sa dépendance à la Russie pour son énergie.
Hier, les ventes au détail en juin ont chuté de 8.8%.
Du jamais-vu depuis que ces statistiques sont publiées (1994).
L'impact direct de l'envolée de l'inflation sur la consommation des ménages.

LES SOLDES

Les géants américains de la distribution se sont lancés dans une vaste campagne de déstockage.
Les Walmart et concurrents baissent agressivement certains prix.
Malgré l'inflation.
Ou plutôt, c'est paradoxal, à cause de l'inflation.
En effet, ici aussi l'inflation a fait chuter l'appétit des consommateurs.
Or les retailers avaient accumulé des stocks massifs.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Par Pascal Malula, Analyste Bourse.
Les principales Bourses européennes ont fait une petite pause pour cette première séance d’août. Portées par l'optimisme de deux semaines de résultats jugés meilleurs que prévus, et par la posture rassurante de la BCE face au risque de fragmentation de la zone euro, les marchés ont poursuivi leur ascension ces dernières séances. La Bourse de Paris a cependant perdu 0,18% ce lundi, à 6 437 points, signant toutefois une hausse de 9% sur un mois. Aux États-Unis, la Bourse de New York a clôturé en baisse, alors que les investisseurs prennent leurs bénéfices après un mois de juillet tonitruant. Le Dow Jones et le Nasdaq ont perdu 0,14% et 0,18%.
En Asie, la Bourse de Tokyo a perdu ce matin 1,42% à 27 594 points. Le CAC40 est attendu aux alentours des 6 380 points en matinée.
Le Brent se négocie 99.30$ (-0.63%).
L'once d'Or se négocie à 1 772$ (+0.38%).
L'euro/dollar évolue à 1,023 $ (-0.21%).

ON S'EN FOUT ?

Selon la FNAIM, le prix de l'immobilier dans les communes du littoral français s'est envolé de 24.2% sur les deux dernières années; Troisième vague de canicule donc en attendant la 8ème vague de Covid; Les pandas du zoo de Beauval ont un an; Le titre du jour, dans le Parisien : "On m'a ôté deux lobes au poumon pour rien!", les mésaventures médicales d'un Toulousain de 65 ans; Je ne suis pas un fan de foot mais je m'intéresse au PSG car je trouve que c'est un business case de (mauvais) management assez passionnant, et je ne peux pas m'empêcher de sourire quand je vois les articles dithyrambiques sur le nouvel entraîneur après une victoire 4-0 ce week-end car on sait ce qui va suivre: après l'avoir encensé, le doute, puis les critiques, puis le changement, comme avec les joueurs stars payés des fortunes qui devaient tout changer... très intéressant le cas PSG; On en parlait plus haut, ce soir sur Arte le documentaire : "Hiroshima, la véritable histoire"; Excellent démarrage de la série sur Disney +, "Sur Ordre de Dieu", une enquête dans la communauté des Mormons dans les années 80, je conseille; Good news, le Service National Universel a attiré 40 000 jeunes cette année; L'effet papillon: la pénurie de gaz en Allemagne va provoquer une pénurie de bières car le maltage nécessite beaucoup d'électricité; Le numéro 1 d'Al Qaïda, Ayman al-Zawahiri a été tué par un drone américain alors qu'il était sur son balcon à Kaboul; Juillet 2022 a été le mois de juillet le plus sec depuis 1959 ; Suivez-moi sur twitter et linkedin en cliquant sur les liens

A découvrir également

  • visuel-morning
    Comment transférer le capital d'un vieux contrat d'assurance-vie peu performant ?
    09/09/2022
  • visuel-morning
    Le point sectoriel par Euroland Corporate
    21/09/2022
  • visuel-morning
    Incendies de forêts : les parts de groupements forestiers sont-elles impactées ?
    09/09/2022
  • visuel-morning
    Les idées reçues sur les placements : Il faut attendre d'acheter sa résidence principale pour faire de l'investissement locatif
    19/08/2022
Nos placements
PER Plus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vie Découvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPI Accédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
Defiscalisation Investissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt