Après l'union, les tensions

lundi 20 avril
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 3 mois - Le 20/04/2020 à 08h04

L’union nationale et l’union internationale sont en train de voler en éclats avant même d’avoir réellement existé. Tant que le virus nous menace, les tensions restent contrôlées. Dans quelques semaines, elles vont se transformer en affrontements.

LA TENSION US-CHINE

Avec ce virus, on a totalement oublié la guerre commerciale.
Et l’accord commercial n’a jamais pu être appliqué.
Trump a mal géré la crise sanitaire.
Il est sous pression.
Il a donc décidé de s’attaquer à la Chine qu’il accuse d’être responsable de la propagation du virus.
La dictature chinoise (il faut rappeler régulièrement que c’est une dictature) a menti et a couvert des informations essentielles et vitales, mais l’approche de Trump vise les élections.
Face à la Chine, n’écoutant une fois de plus que son courage, l’Europe n’ose pas élever la voix.

LA TENSION TRUMP-DÉMOCRATES

Les Démocrates se rassemblent.
Ils apparaissent unis par un seul objectif : tourner la page Trump.
Et ils soutiennent tous Biden qui présente l’avantage de fédérer tous les courants et de n’avoir l’âge de ne faire qu'un seul mandat : la voie de 2024 est donc libre pour les étoiles montantes.
Trump, craignant que les élections lui échappent, commence à orchestrer un appel à l’insurrection.
Contre le confinement pour l’instant.
Un test avant de contester le résultat des élections dès novembre ?

LA TENSION DES LOBBYS US

Certes, les États-Unis prennent des mesures spectaculaires et étonnantes par rapport au modèle américain : chômage partiel payé par l’État, subventions, primes, etc.
Mais le compte n’y est pas.
Il va donc falloir que quelqu’un d’autre paye.
Exemple ? La guerre entre les restaurateurs et les assureurs.
Les restaurateurs se sont regroupés dans une alliance : le BIG, le Business Interruption Group.
Cette alliance est en guerre contre les assureurs et leur réclame une indemnisation pour les pertes d’exploitation, même si la plupart des polices d’assurance excluent expressément les épidémies.
Les lobbyistes font le siège du Congrès et du bureau ovale.

LA TENSION FRANCE-ALLEMAGNE

Oui pour l’instant tout va bien.
Nous sommes tous dans la même galère et l’Allemagne laisse faire la BCE et accepte la suspension des critères de déficit budgétaire.
Mais si nous avons tous été touchés de la même façon par le virus, nous ne l’avons pas tous affronté de la même façon et nous ne sortons pas de la crise sanitaire au même rythme et dans le même état d’esprit.
L’Allemagne veut tourner cette page extraordinaire et revenir à une gestion normale des finances.
La France rêve d’un monde d’après où la « création monétaire » remplacera la discipline et où les aides exceptionnelles se transformeront en acquis.
Nous allons au clash.
On ne nous pardonnera pas d’avoir pris le prétexte de la crise pour renoncer à toutes les réformes.

LA TENSION COMMERÇANTS-BAILLEURS

Les commerces sont fermés en France.
Et certains durablement comme les restaurants.
Qui doit payer les loyers ?
Pour les commerçants, c’est simple : les deux, trois (ou plus) mois de fermeture ne peuvent donner lieu au paiement d’un loyer.
Pour les bailleurs, individuels ou les gros groupes, pas question d’abandonner les loyers. Ils veulent bien les reporter et les étaler, mais pas les annuler.
Chaque groupe s’organise.
Le gouvernement va devoir trancher.
Et pour trancher, il va devoir mettre la main à la poche.

LA TENSION MACRON-LES AUTRES

Macron sent bien qu’il va être sur la sellette après l’épidémie.
Il n’a pas bénéficié d’un état de grâce ni d’une véritable union nationale.
Le Pen l’attaque depuis le premier jour.
Mélenchon commence à éructer.
Les autres opposants se cherchent.
Silencieusement pour l’instant.
Macron pense donc à un « gouvernement d’union nationale » pour les museler.
La campagne présidentielle a déjà repris.

LE RESTE DE L’ACTUALITÉ...

ÉDOUARD PHILIPPE...

.......nous a annoncé...qu'il ne nous annoncera rien sur le déconfinement avant la fin du mois d'avril.
Et sa barbe devient de plus en plus blanche.
Il est temps qu'il se repose au Havre.

LE SUJET DONT ON PARLE PEU...

...parce que personne n'a la réponse.
L'immobilier.
Les prix de l'immobilier.
C'est finalement, après la chute de la Bourse, le seul actif qui n'a pas baissé après son envolée.
Il y a ceux qui pensent que ça ne changera rien et que les prix vont continuer à monter à Paris et dans les grandes métropoles (souvent des propriétaires qui s'étaient fait à l'idée d'avoir un bien qui valait cher).
Il y a ceux qui pensent que ça va suivre le chemin de la Bourse (souvent des locataires qui n'ont pas acheté à temps)
Et il y a ceux qui pensent que les écarts vont se creuser, avec le retour de "la prime de risque" entre les beaux biens et les moins beaux, les biens bien placés et les moins bien placés, etc.
Moi j'ai une 4ème opinion, mais je la garde pour moi...

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Vendredi, le CAC 40, le Dow Jones et le Nasdaq ont tous terminé dans le vert en gain de respectivement 3.42 %, 2.99 % et 1.38 %.
Ils ont été portés par deux signaux encourageants : la réouverture de l'économie américaine et un possible traitement du Covid-19 par le laboratoire Gilead.
Ce matin, à Tokyo, le Nikkei a fini en baisse de 1.15 %.
Le CAC 40, quant à lui, est attendu à l’équilibre cette matinée, avant une semaine chargée en résultats.
Le Brent se négocie à 27.27 $ le baril contre 28.57 $ vendredi à la même heure. L'once d'Or est à 1 680 contre 1 697 $ précédemment et la parité euro/dollar est à 1.084 contre 1.085 vendredi dans la matinée.

ON S'EN FOUT ?

La chute des prix du pétrole ne va pas faciliter l'orientation vers les énergies renouvelables; Un scoop : "Le 11 mai, ce ne sera pas la vie d'avant", chut, gardez ça pour vous; L'Allemagne commence à déconfiner aujourd'hui alors qu'elle a été touchée par le virus deux semaines après nous, no comment; 500 millions de prêts garantis par l'État, donc vous, pour Fnac Darty; CDiscount va vendre des masques aux PME; Les devises des pays émergents chutent, sale période pour les pays émergents; Un homme armé, déguisé en policier, a tué au moins 16 personnes au Canada, la pire tuerie de son histoire (on ne s'en fout pas, mais j'espère que ce n'était pas la peine de le préciser...); On cherche toujours les masques en France, ne parlons pas des tests de dépistage; Le soutien-gorge a été inventé par une ouvrière féministe révolutionnaire en 1889; Un leader des gilets jaunes de la Marne a été tué par son ex-compagne.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino
Miniture Morning

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com