Atos : sacré plongeon

mardi 23 octobre
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 1 an - Le 23/10/2018 à 10h10

Décidément, les SSII ne font plus recette. Après Sopra Steria la semaine passée, c'est au tour d'Atos qui essuie les plâtres. Le groupe mené par Thjerry Breton a été contraint de renoncer à ses objectifs annuels après avoir affiché une croissance organique de 0,1% au troisième trimestre. La sanction a été immédiate, après avoir été réservé à la baisse à l'ouverture, le titre lâche plus de 20%, de retour sur des niveaux de juillet 2016.

Faiblesse persistante

Sur son troisième trimestre, le chiffre d'affaires d'Atos est ressorti à 2,88 milliards d'euros, en croissance de 1,8% à taux de change constants et retraité d'IFRS 15 et de 0,1% à périmètre et taux de change constants et retraité d'IFRS 15. Le consensus visait de son côté une croissance à périmètre et taux de change constants de 1,9%....Atos est bien loin du compte...

Ce coup de mou de l'activité du groupe est principalement imputable à la baisse de 4,6% à périmètre et taux de change constants du chiffre d'affaires en Infrastructure & Data Management (IDM). Les revenus de la principale division de la SSII sont ainsi ressortis à 1,53 milliard d`euros, celle-ci ayant pâti de l'arrêt du contrat avec Marriott International en Amérique du Nord , ainsi qu'en Allemagne avec la décroissance des activités "Unified Communication & Collaboration (UCC)". Atos explique que cette division a également été impactée par le marché Télécoms, Médias & Services aux collectivités avec l'effet de base du contrat BBC au Royaume-Uni, des litiges sur le contrat avec un important opérateur téléphonique en Allemagne et la baisse du contrat Standard & Poor's en Amérique du Nord.

Révision des objectifs

Cette croissance moins forte que prévu conduit Atos à ajuster à la baisse ses objectifs pour 2018. La croissance organique du chiffre d'affaires est attendu de l'ordre de +1% (contre +2% à +3% précédemment) et l'objectif de marge opérationnelle est anticipée dans le bas de la fourchette comprise entre 10,5% et 11% du chiffre d'affaires. Seul l'objectif d'un flux de trésorerie de l'ordre de 60% de la marge opérationnelle n'a pas été écrêté par la faiblesse de l'activité du groupe.

A lire également
La performance de nos conseils de trading sur décembre 2019

Vous le savez, chaque semaine nous vous proposons des conseils boursiers court/moyen terme dans le cadre de stratégies spéculatives (turbo call et turbo put). Mais il apparaît légitime de se demander quels ont été les résultats de cette stratégie. Nous publierons, début janvier 2020, les performances de nos conseils depuis le début de l’année. Aujourd’hui, nous faisons le point sur les performances de la Gestion Active sur décembre. Mais avant toute chose, un petit rappel sur nos stratégies d’investissement.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com

visuel-morning
JOURNAL DE MONFINANCIER La dernière ligne droite
visuel-morning
GESTION ACTIVE La métaphore du jour
visuel-morning
GESTION ACTIVE La Fin d’un Cycle ?