AUTOPSIE DE LA CRISE

vendredi 04 décembre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 10 ans - Le 04/12/2009 à 07h12

Nous avons assisté hier à un épisode passionnant dans l'hsitoire de la crise financière: une autopsie. Le patron de la FED est passé sur le gril pour sa réelection devant le banking comittee pour se défendre sur l'action de la banque centrale avant et aprés la crise.

Le patron de la banque centrale Américaine a passé sa journée hier devant les Sénateurs
Et il s'est dit des choses importantes. Ben Bernanke est candidat à sa succession et sé réelection à la tête de la FED ne fait aucun doute, il a d'ailleurs déjà reçu le soutien de l'administration Obama depuis le mois d'aout. Mais là règle veut que sa nomination soit confirmée par le Congrés. Il a donc du passer sa journée à répondre au Comité Bancaire du Sénat et ils n'ont pas été tendres avec lui. Cet échange a été passionnant car on a assisté à une véritable autopsie de la crise financière. Pour les sénateurs, la FED a échoué, elle a fait un travail horrible, je cite, et la FED est en grande partie responsable de la crise financière.

Qu'a répondu Ben Bernanke à toutes ces attaques?
Il a eu l'intelligence de ne pas botter en touche. Il a reconnu que la banque centrale n'avait pas fait son travail de contrôle des risques excessifs pris par les banques et qu'elle n'a pas réagi à la création de la bulle immobilière ni au dérapage des subprimes. Il s'est cependant défendu en mettant en avant sa réponse à la crise a posteriori et la batterie de mesures d'urgence qu'il a mis en place rapidement et qui semblent avoir écarté le spectre d'une crise systémique.

Y a t'il un risque que Ben Bernanke ne soit pas réélu ?
Aucun. Sa réelection à la fin de son premier mandat qui expire le 31 Janvier est assurée. Mais lês sénateurs ont été clairs sur un point: ils n'ont aucune confiance dans l'industrie financière et ils n'ont aucune confiance dans la capacité de la FED à éviter dans l'avenir la formation d'une nouvelle bulle. Le ton hier était à la critique acerbe mais à la résignation avec une conclusion dérangeante: le politique n'a aucun pouvoir sur la finance.
A lire également
Epargne : épargner pour préparer sa retraite c’est tendance !

Épargner pour préparer sa retraite c’est tendance ! C’est ce que révèle l’édition 2015 de l’Observatoire des Retraites Européennes du cabinet Eres. L’épargne retraite des Français pèserait 734 milliards d’euros en 2014. Un chiffre qui ressort en hausse de 5% par rapport à 2013. Surtout, ce montant représente 23% de l’épargne financière des ménages.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com