BERNANKE: LA RECESSION EST FINIE

mercredi 16 septembre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 10 ans - Le 16/09/2009 à 07h09

Ben Bernanke président de la banque centrale Américaine, a franchi un pas de plus hier vers l'optimisme. Il a annoncé que la récession était finie.

Le président de la banque centrale Américaine a donné hier le signal de la fin de la récession. Alors que les marchés saluaient la plus forte hausse des ventes au détail aux Etats Unis depuis 3 ans , Ben Bernanke est venu apporter un message optimiste. Pour lui la récession aux Etats Unis est finie. Une autre version de la phrase qu'on entend partout, le pire est derrière nous. C'est vrai qu'on assiste aux Etats Unis à une reprise de la production industrielle, une stabilisation voire une légère progression du marché immobilier et au frémissement de la consommation des ménages. Mais admettons que le pire soit derrière nous, ce qui n'est pas mon aniticipation, cela ne veut pas dire que ce qui attend les Etats Unis soit trés réjouissant.

Bernanke a d'ailleurs dit que la reprise sera modérée. Et s la crainte des Etats Unis comme celle de beaucoup de pays développés, c''est que cette reprise se fasse sans emplois. Retenez bien cette expression car vous allez l'entendre souvent: A jobless recovery. Une reprise sans emplois. Et une reprise sans emplois c'est une reprise sans vigueur. Une reprise qui ne permettra pas de compenser les effets dévastateurs de la crise qui vient de se produire, et surtout une reprise qui ne permettra pas de régler le problème des dettes et des déficits publics.

Je penses que les déficits publics sont le principal frein à la reprise. On le voit en France. Dés qu'on recommencera à gagner de l'argent que ce soit dans les entreprises ou que ce soit dans les ménages, nous serons rackettés par l'Etat. Taxe carbone, Taxes sécurité sociale, taxes solidarité, taxation accrue des plus values mobilières puis immobilières. Les incitations pour les entreprises à embaucher pour faire de la croissance ont nulles, et les incitations pour les ménages qui en ont la possibilité de gagner plus d'argent sont nulles aussi. On ne peut faire redémarrer une économie en augmentant le nombre de ménages qui ne paient pas d'impôts, ils sont déjà plus de 50%, et en asphyxiant ceux qui peuvent produire de la richesse. On a déjà essayé à Cuba. Ca ne marche pas.
A lire également
Assurance vie : La fiscalité des successions plus douce?

Michel Sapin devrait abroger dans les prochains jours la réponse ministérielle Bacquet-Auriol. Depuis 2012, cette doctrine compliquait les successions lorsque chaque conjoint avait un contrat d'assurance vie alimenté par des fonds communs. Ce qui était le cas de la majorité des ménages français. Et en plus de compliquer la donne, elle pouvait augmenter les droits de succession à payer. Sa suppression est donc une bonne nouvelle pour l'assurance vie, plus simple et toujours diablement efficace !

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com