Bernanke otage de Wall Street

mardi 30 octobre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 12 ans - Le 30/10/2007 à 09h10

Réunion de la banque centrale américaine pendant deux jours avec une annonce demain soir d'une éventuelle baisse des taux...

Réunion de la banque centrale américaine pendant deux jours avec une annonce demain soir d'une éventuelle baisse des taux.
Et comme à l'habitude, les marchés vont retenir leur souffle. Ils ont déjà voté avec leur argent puisqu'ils spéculent dans une grande majorité sur une baisse de taux de 0.25%. Mais la tâche de Ben Bernanke est difficile. Très difficile. Il est coincé. Coincé entre une économie américaine qui souffre de l'effondrement immobilier mais qui donne l'impression de globalement résister et une inflation qui menace avec une envolée du prix des matières premières. Il est d'autant plus coincé que sa dernière baisse surprise de 0.50% n'a pas eu l'effet attendu.

Cette baisse a quand même permis d'arrêter le vent de panique. La baisse a stoppé la chute de la bourse. Mais la baisse des taux a surtout stimulé la spéculation avec depuis un mois des records presque tous les jours sur les matières premières, le pétrole, les marchés émergents et l'or. Je rappelle pour ceux qui l'ont oublié qu'Alan Greenspan considérait le cours de l'or comme un des indicateurs principaux d'inflation. Et l'or est proche de son record du début des années 80.

Alors que va t'il faire ?
Bernanke est l'otage de Wall Street. Les banques d'affaires américaines font le siége de son bureau en agitant le spectre d'une crise monétaire massive liée à leurs erreurs de gestion. Henry Paulson, secrétaire au Trésor, et ex Goldman Sachs lui tient le même discours. Il aura donc du mal à résister à la pression à la baisse des taux. Et pourtant, il saura qu'il fait une erreur. Que la baisse des taux n'aidera en rien les ménages en difficulté mais qu'elle ne fera qu'amplifier une bulle spéculative déjà malsaine. Espérons qu'il revienne à la raison et qu'il se rappelle surtout que la banque centrale américaine est indépendante de Wall Street.
A lire également
Epargne : Comment protéger son conjoint ?

La Saint-Valentin, c’était dimanche. Ce jour des amoureux est bien ancré dans les traditions en France puisque près de 60 % de nos concitoyens le célèbrent tous les ans. Billets doux, bouquets de fleurs, un dîner aux chandelles ou tout autre chose qui sort tout droit de votre imagination, il existe mille façons de témoigner son attachement à l’être aimé. Ou bien, de souscrire à une assurance-vie pour mettre votre conjoint à l’abri. Mais attention, les règles ne sont pas les mêmes en fonction de votre régime civil. Petit tour d’horizon.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com