BIENTOT UN KRACH AU BRESIL

lundi 27 septembre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 9 ans - Le 27/09/2010 à 07h09

On ne peut pas écouter une radio économique ou ouvrir un journal financier sans avoir droit à une véritable hystérie collective pour le Brésil. Le Brésil est devenu l'éldorado des financiers. C'est généralement le signe d'une bulle.

A une semaine des élections brésiliennes qui marqueront la fin de l'ère Lula, le Brésil est au centre de toutes les attentions
Le Brésil est devenu le sujet d'une véritable hystérie collective. Les capitaux étrangers affluent par milliards, la monnaie flambe, la bourse est proche de son record et chez les analystes et les financiers, tout ce qui touche au Brésil est devenu sacré. Cela m'ennuie de jouer les trouble fêtes, surtout que moi aussi j'aime bien qu'on me raconte de jolies fables en brésilien sur un air de bossa nova. Mais la situation actuelle a quand même un air de déjà vu. Elle me rappelle un peu l'hystérie pour la Chine et la bourse de Shanghai en 2008, une bourse qui, je vous le rappelle, a perdu plus de 50% de sa valeur et n'a toujours pas rebondi.

Mais le Brésil possède tout de même de véritables atouts
Il est impossible de le nier. Une classe moyenne qui grossit à vue d'œil et consomme, des ressources naturelles presqu'illimitées et un équilibre subtil entre capitalisme et socialisme inventé par Lula. Mais ce n'est pas vraiment le sujet. La Chine est devenue la seconde puissance économique mondiale et pourtant sa bourse à plongé. Le Brésil peut continuer à s'imposer parmi les grands de ce monde mais les marchés brésiliens ont toutes les caractéristiques d'une bulle magnifique. Jetez un coup d'œil au graphe de l'indice de Sao Paulo…

Si il y a bulle, cela veut dire qu'il y aura krach.Cela ne fait pas l'ombre d'un doute. Impossible bien sur d'en déterminer le timing. C'est peut être pour cette semaine, ou cela sera dans un an mais la samba va s'arrêter. Dans la douleur. Les signaux d'alerte ne manquent pas et l'engouement pour l'augmentation de capital, la plus importante au monde, de PetroBras en est une illustration parfaite. Après la sinobéatitude, nous sommes en pleine brasilo béatitude. Mais quel beau pays tout de même!
A lire également
Assurance vie : La fiscalité des successions plus douce?

Michel Sapin devrait abroger dans les prochains jours la réponse ministérielle Bacquet-Auriol. Depuis 2012, cette doctrine compliquait les successions lorsque chaque conjoint avait un contrat d'assurance vie alimenté par des fonds communs. Ce qui était le cas de la majorité des ménages français. Et en plus de compliquer la donne, elle pouvait augmenter les droits de succession à payer. Sa suppression est donc une bonne nouvelle pour l'assurance vie, plus simple et toujours diablement efficace !

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com