Bilan 2019 : les placements qui ont le plus collecté… sont les moins performants.

samedi 11 janvier
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 1 mois - Le 11/01/2020 à 08h01

En 2019, les Français ont continué à privilégier leurs placements financiers préférés, à savoir le Livret A et l’assurance vie. Ils ont surtout privilégié la prudence, malgré la chute des rendements des placements sans risque. Mais il était logique d’être prudent après une année 2018 difficile pour les placements risqués et notamment les actions. Malheureusement, la performance des placements en actions a été très bonne en 2019, et les investisseurs n’en ont pas vraiment profité…



Le fonds en euros de l’assurance vie


- Collecte : près de 20 milliards d’euros.
- Rendement 2019 : La moyenne des rendements des fonds en euros devrait se situer entre 1,3%* et 1,6%* en 2019 (hors fiscalité).
- Perspectives rendement 2020 : Sauf hausse marquée des taux des emprunts d’État, on peut s’attendre à une nouvelle baisse en 2020 et un taux moyen qui tend vers les 1%* (hors fiscalité).

Avec 26 milliards d’euros collectés en 2019, l’assurance vie reste sans conteste le placement préféré des Français. C’est logique, l’enveloppe cumule les avantages :
- Des avantages fiscaux : l’impôt sur le revenu n’est payé qu’au moment des retraits, et seulement sur la partie des retraits qui correspond à des gains (pas d’impôt sur l’autre partie qui correspond à des versements), et avec des abattements si le contrat a plus de 8 ans.
- Des avantages successoraux : possibilité de désigner les bénéficiaires avec des abattements sur les droits de succession.
- Et des avantages financiers : beaucoup de contrats sans frais d’entrée, nombreux supports disponibles (fonds en euros, OPCVM, SCI, SPCI, etc.).

Le fonds en euros est l’actif garanti de l’assureur. En 2018, la performance moyenne des fonds en euros du marché a été de 1.8%* (source FFA). Certes, ce rendement baisse quasiment chaque année depuis plus de 10 ans, mais il reste au-dessus des autres placements sans risque (livret A, placements monétaires, etc…). Même si on paye la flat tax de 30%, on se retrouve avec un rendement moyen de 1.26%, donc supérieur à ce qu'on obtient sur tous les livrets réglementés. Et en pratique, la fiscalité est rarement aussi élevée surtout pour les contrats de plus de 8 ans.

Dès lors, ce n’est pas une surprise que les fonds en euros ont continué à collecter en 2019. Sur l’année, les fonds en euros ont collecté pas loin de 20 milliards d’euros, soit 75% environ de la collecte totale d’assurance vie. Une très forte hausse par rapport à l’année dernière, où la collecte sur les fonds euros avait atteint 16 milliards d’euros soit 72% de la collecte totale.

Mais alors que rien ne semble arrêter les flux des épargnants vers les fonds en euros, beaucoup d’assureurs ont montré leur volonté de prendre des mesures pour limiter les nouveaux investissements en fonds en euros. Il faut dire qu’aujourd’hui, ces nouveaux flux sont investis sur des produits (dettes allemande et française notamment) à taux nul voire négatif. Par conséquent, plus il y a de collecte sur un fonds en euros, plus les rendements du fonds seront pénalisés. Afin de limiter les flux, les assureurs ont trois solutions :

1. Annoncer des taux bas pour 2019 et 2020.
2. Appliquer des frais d’entrée sur les versements en fonds en euros.
3. Exiger un investissement minimum en unités de compte pour pouvoir accéder au fonds en euros.

Certains assureurs ont déjà communiqué dans ce sens, et on attend de nouvelles communications en début d’année, en marge des publications des rendements 2019. Reste à savoir si ces mesures entraineront vraiment une baisse de la collecte sur les fonds en euros.

Sur le contrat M Retraite Vie, il est encore possible de faire un versement à 100% en fonds en euros sans frais d’entrée.

>> Je reçois une documentation gratuite pour une assurance-vie M Retraite Vie



Le Livret A


- Collecte : environ 15 milliards d’euros.
- Rendement 2019 : 0,75%.
- Perspectives rendement 2020 : on attend une baisse à 0,5% en février.

Les Français épargnent toujours plus chaque mois dans le Livret A. Pour l'année, on dépasse 15 milliards d'euros. C'est 40% de plus que l'année dernière. C'est encore la preuve éclatante de l'aversion des Français pour le risque. Quoi qu'il se passe, les Français épargnent. En période de crise, comme en période de croissance. Et les craintes sur l'avenir de leur retraite ne vont pas freiner le mouvement. Le taux d'épargne dépasse les 15% des revenus, c'était 14% en 2018.

Mais sur les Livrets A, les Français ont tendance à déposer plus d'argent que nécessaire. Puisqu'il ne rapporte presque plus rien (on attend 0.5% à partir de février 2020), le seul intérêt du Livret A est sa grande liquidité : la disponibilité est quasi-immédiate. Toujours justifie-t-il de placer quelques économies dans le livret, des économies dont on pourrait avoir besoin du jour au lendemain, une « épargne de précaution ». S'il n'y a pas de règle universelle pour définir le montant à y consacrer, nous conseillons d'y stocker entre 3 et 6 mois de salaire, un peu plus si vous êtes très risquophobe, un peu moins si vous avez de très hauts revenus et un budget largement équilibré.

Dans les faits, une très large partie du capital déposé sur le Livret A ne sera pas retirée pendant de longs mois. Les encours augmentent d'année en année, ce qui montre bien qu'une grosse partie de ce capital n'est pas déposée à court terme.

Concrètement, si on compte l’épargne de précaution déposé sur le Livret A, mais également l’épargne qui dort à 0% sur les comptes courants, c'est environ 20% du capital financier d'un épargnant qui est placé à moins de 0.5%. Si ce capital était placé sans risque dans un fonds en euros à 1%* net, cela donnerait 0.2 point de performance en plus pour l'épargnant. À l'heure où les placements sans risque rapportent difficilement 1%, peut-on vraiment se passer de 0.2 point de plus ?

>> Je reçois une documentation gratuite pour une assurance-vie M Retraite Vie.



Les SCPI


- Collecte : plus de 8 milliards d’euros.
- Rendement 2019 : environ 4.5% (hors revalorisation de part).
- Perspectives rendement 2020 : stable.

Il ne faut pas se méprendre : même si on reste très loin de la collecte sur le Livret A et le fonds en euros de l’assurance vie, l’année 2019 a été exceptionnelle pour la collecte de SCPI. Avec plus de 8 milliards d’euros, la collecte de 2019 a explosé le précédent record de 6 milliards d’euros de 2017. Et l’année 2019 est d’autant plus remarquable que 2018 avait été quelque peu décevante avec seulement 5.11 milliards d’euros collectés.

Plusieurs facteurs permettent d'expliquer cet engouement : les taux d'emprunt qui sont restés très bas tout au long de l'année, renforçant l'intérêt des Français pour les placements immobiliers, tout en diminuant les rendements des placements monétaires comme le livret A ou le fonds en euros des contrats d'assurance vie. Et face aux manques d'alternatives, les SCPI apparaissent de plus en plus comme un placement incontournable cumulant plusieurs atouts. Les SCPI offrent un avantage de taille : permettre d'investir en immobilier physique, en limitant les soucis de gestion, de liquidité et pour une mise de départ qui peut être beaucoup plus faible. La société de gestion se charge de louer et entretenir le parc immobilier pour le compte des porteurs de parts. L’associé n’a plus qu’à percevoir ses revenus ! L’autre avantage est que les SCPI permettent de mutualiser les risques et de diminuer ainsi le risque locatif. Enfin, autre avantage, et de taille : il est possible d'intégrer des SCPI dans l'assurance vie, et donc bénéficier de la fiscalité attractive de cette enveloppe.

L'afflux de liquidités depuis 2015 sur ces véhicules de placement n’empêche pas les SCPI de continuer à offrir des rendements attractifs. Hors SCPI fiscales, le taux de distribution sur valeur de marché (TDVM**) moyen des SCPI a été de 4.35%*** en 2018. La rémunération était de 4,43 %*** en 2017 et de 4,64 %*** en 2016.
Le Taux de valeur de marché est constitué par les loyers redistribués. Aucune autre classe d'actifs n'offre un si bon couple rendement / risque à l'heure actuelle. Pas étonnant que jamais depuis leur création il y a plus de 40 ans, les SCPI n’aient autant capté l’épargne des Français.
Par contre, les épargnants pouvaient s'inquiéter de voir les rendements baisser chaque année. Mais pour 2019, pour la première fois en 5 ans, les rendements pourraient grimper par rapport à l'an dernier : selon l'Aspim, le TDVM** moyen annualisé au 30 juin s'est élevé à 4.52%*** !


>> Je reçois une information détaillée sur l'offre de SCPI de MeilleurPlacement



Les actions (en direct ou via des OPCVM) dans le PEA et l’assurance vie


- Collecte : environ de 8 milliards d’euros.
- Rendement 2019 : entre +15% et +30% pour les principaux indices des pays développés.
- Perspectives rendement 2020 : Très volatiles. Espérance de gain élevée mais risque très élevés également.

En termes de performance, les marchés boursiers ont connu une année 2019 exceptionnelle. Le CAC 40, a ainsi gagné près de 30% (dividende réinvestis). Et les PEA et les assurances vie en unités de compte**** ont bien profité de cette hausse.
Malheureusement pour les épargnants, les flux d’épargne sur ce type d’investissement sont restés plutôt stables en 2019 et assez modestes quand on regarde ce qui est versé dans les placements sans risque qui ne rapportent presque plus rien.

Sur l’assurance vie par exemple, seuls 25% de la collecte 2019 ont été versés sur des unités de compte. C’est bien plus faible que pour l’année 2018 (28%). Certes, en montant, la collecte 2019 sur les unités de compte (6.5 milliards d’euros) a été plus élevée que celle de 2018 (6.25 milliards d’euros). Mais on est bien loin de la flambée de la collecte sur tous les autres supports.

L’explication de cet intérêt limité pour les placements en actions en 2019 ? L’année 2018…
L’année 2018 avait été un excellent cru pour la collecte en unités de compte, avec un record de collecte et une part d’unités de compte (28%) qui n’avait jamais été aussi élevée. Les particuliers se sont donc rués sur les unités de compte tout au long de l’année 2018, et ont donc subi de plein fouet la chute de la Bourse au dernier trimestre 2018. Refroidis par ce dernier trimestre, les épargnants ont donc limité leurs versements en 2019.

Voilà donc une nouvelle preuve que les particuliers ont tendance à investir plus en actions quand elles sont très chères, et donc avant une chute, et pas assez quand elles ont baissé et qu’elles s’apprêtent à remonter.
Depuis quelques mois, le taux d’investissement en unité de compte est fortement remonté (30% en novembre), mais il est donc logique de se demander s’il n’est pas trop tard.

Toutefois, alors que le rendement des placements sans risque tourne autour des 1%, les investisseurs avec profils dynamiques voire même équilibrés qui recherchent des rendements supérieurs à 5% doivent s’intéresser aux investissements en actions. S’il est difficile de prévoir comment sera l’année boursière 2020, il est quasiment impossible de faire des prévisions sur 5 ou 10 ans. Pour ceux qui ont un horizon long terme, et sont prêt à prendre des risques pour essayer d’obtenir une bonne performance, il parait judicieux d’investir partiellement sur des fonds actions****.


Pour investir en actions à long terme, découvrez notre gestion profilée M étoilée, une allocation adaptée à votre profil de risque (Sécurité/sérénité, équilibré, dynamique, offensif), investie partiellement sur le fonds en euros du contrat d'assurance vie et sur une sélection de fonds d'actions**** diversifiés sur les principales zones géographiques. Sans frais d'entrée et sans frais de gestion additionnels, sans minimum d'investissement (uniquement les 100 € minimum à l'ouverture du contrat).

>> Je demande une documentation complète sur la gestion profilée M étoilée



Communication non contractuelle à but publicitaire

*Taux net de frais annuels de gestion, hors prélèvements sociaux et fiscaux. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.
**TDVM : Le Taux de Distribution sur Valeur de Marché mesure le niveau de distribution historique. Il est la division du dividende brut avant prélèvement libératoire versé au titre de l’année N (y compris les acomptes exceptionnels et quote-part de plus-values distribuées) par le prix de part acquéreur moyen de l’année N.
*** Les parts de SCPI et SCI sont des supports de placement à long terme (minimum 10 ans) et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. Comme tout investissement, l'immobilier présente des risques :
- La baisse de la valeur du placement. Le capital investi dans une SCPI n’est pas garanti. La valeur de part d'une SCPI évolue dans le temps, en relation étroite avec l’état de la conjoncture de l'immobilier d'entreprise. Cette conjoncture suit des cycles successifs, avec des phases à la hausse et à la baisse.
- La diminution des revenus locatifs. Dans un contexte économique moins favorable, la baisse des revenus locatifs versés aux associés est due à la diminution du taux d’occupation financier et/ou à la baisse du montant global des loyers versés par les locataires. Cette baisse peut être toutefois atténuée par l’effet de la mutualisation des risques grâce à la diversification immobilière et locative du portefeuille de la SCPI
- La liquidité. La SCPI n’étant pas un produit coté, elle présente une liquidité moindre comparée aux actifs financiers. Les conditions de cession (délais, prix) peuvent ainsi varier en fonction de l’évolution du marché de l’immobilier d'entreprise et du marché des parts de SCPI

*** Les supports en unités de compte présentent un risque de perte en capital.

M Retraite Vie est un contrat d'assurance vie individuel de type multisupport. Il est géré par Suravenir. Société Anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital entièrement libéré de 1 045 000 000 euros. Société mixte régie par le code des assurances SIREN 330 033 127 RCS BREST. Siège social : 232, rue Général Paulet BP 103 – 29 802 BREST CEDEX 9. Société soumise au contrôle de l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) (4 Place de Budapest - CS 92459 - 75436 PARIS CEDEX 9).

Il est distribué par MeilleurPlacement SAS, Société par Actions Simplifiée au capital de 100 000 euros, enregistrée au RCS de Rennes sous le n° 494162233, immatriculé à l’Orias sous le n° 07 031 613 en qualité de Courtier et Mandataire d’intermédiaire en Opérations de banque et services de paiement, Courtier en assurance et Conseiller en Investissements Financiers (adhérent CNCIF n° D011939). Siège social : 18 rue Baudrairie - 35000 Rennes.




A lire également
On achète ou on vend Foot Locker et ShowroomPrivé ?

Virginie Robert, présidente de Constance Associés et Sébastien Lalevée, directeur général de la Financière Arbevel ont donné leurs tuyaux d'investissement dans C'est votre argent, du vendredi 11 mars 2016, présenté par Marc Fiorentino, sur BFM Business.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com