Branle-bas de combat

jeudi 09 avril
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 3 mois - Le 09/04/2020 à 08h18

C'est le branle-bas de combat chez les commentateurs économiques : la France est en récession ! La France est en récession ! Comme les Français confinés ne sont pas suffisamment stressés par l'épidémie et par l'avenir de leur job, on en remet une couche ! Vous vous rendez compte ??? Le PIB a chuté de 6% au premier trimestre. Il va falloir qu'on mette les choses au point avant qu'on s'énerve...

GUESS WHAT ?

Charly et Lulu nous le disaient déjà !
Le feu ça brûle et l'eau ça mouille.
Ben oui, c'est évident.
Si l'économie s'arrête, le PIB baisse.
Si l'économie s'arrête et qu'en plus on facilite le chômage partiel, devinez quoi ? Le chômage explose !
On va devoir se taper les hurlements à chaque mauvais chiffre ?
C'est comme si on éteignait la lumière et qu'on s'étonnait qu'il fasse noir, ou qu'on coupait le chauffage et qu'on s'étonnait qu'il fasse froid (je continue ?...)

ALORS OUI

Le PIB va chuter.
La consommation va chuter.
Le commerce international va chuter.
Le chômage va flamber.
Et quand tout repartira, ce sera l'inverse.
On va s'exciter aussi quand on aura un PIB en hausse de 5% ???

CERTAINS D'ENTRE VOUS...

...se posent dès lors cette question :
"Pourquoi cette récession est-elle différente des autres récessions ?".
C'est simple.
Pensez au coma.
Je sais. En ce moment ce n'est pas l'image idéale.
Mais c'est la plus simple à comprendre.
Il y a coma et coma.

LE COMA...

...provoqué par un traumatisme majeur.
Ex : 2008/2009. 2 traumatismes : la crise des subprimes et la crise de l'euro.
C'est un coma.
Et le monde a mis 4 à 5 ans à sortir du coma.
Et il y a le coma...artificiel.
Il est déclenché volontairement par les médecins afin de soulager l'organisme.

2020

C'est un coma ARTIFICIEL
Nos gouvernants ont mis l'économie dans un état de coma artificiel le temps que l'épidémie s'arrête.
Une fois que l'épidémie se sera arrêtée, on nous fera sortir du coma.
Le temps de réveil et de récupération sera long, certaines lésions seront peut-être irréversibles, mais nous allons sortir du coma. C'est programmé.
Cette récession n'est donc pas une récession subie, mais une récession "artificielle".

ARTIFICIELLE

Certes, mais avec des effets réels, allez-vous me rétorquer.
Et vous avez raison.
On en parlait hier.
Faillites d'entreprises fragiles, pertes d'emplois dans les secteurs sensibles, etc.

MAIS

Cette récession ne ressemble à aucune autre récession.
Alors, ne paniquez pas pendant les quelques semaines qui viennent quand les chiffres vont être dramatiques, et ne vous réjouissez pas non plus quand ils seront ensuite très positifs.
Le feu ça brûle et l'eau ça mouille...

L'ÉVÉNEMENT DU JOUR

Bernie Sanders se retire de la course à l'investiture démocrate.
Ce sera donc Trump versus Biden.
Can't wait de regarder les débats entre les deux candidats.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Après un excellent début de semaine, le CAC 40 a terminé la séance d’hier à l’équilibre à 4 442 points (+ 0.10 %). L'optimisme, misant sur le fait que nous avons atteint un niveau plateau des cas de contaminations dans certains foyers, semblait ainsi s’effriter.
Outre-Atlantique, le Dow Jones et le Nasdaq ont clôturé en gain de respectivement 3.44 % et 2.58 %, saluant l’annonce du Président Trump pour débloquer 250 milliards $ supplémentaires qui viendraient s'ajouter aux 350 milliards $ déjà adoptés fin mars et le renoncement de Bernie Sanders à la course à la Maison Blanche.
Ce matin, à Tokyo, le Nikkei a fini sur une note prudente en contraction de 0.04 %. Selon la chaîne publique NHK, le nombre total de cas de contamination au coronavirus au Japon a franchi jeudi la barre des 5 000 personnes.
Le CAC 40 est attendu cette matinée légèrement dans le vert porté par la progression des cours du pétrole dans l'attente de la réunion de l'Opep+.
Le Brent se négocie à 33.47 $ contre 32.45 $ le baril hier à la même heure. L'once d'Or est à 1 667.50 $ contre 1 665.50 $ précédemment et la parité euro/dollar est à 1.0851 contre 1.083 hier dans la matinée.

ON S'EN FOUT ?

Macron va parler lundi soir, il devrait annoncer la prolongation du confinement et prépare un grand discours pour définir les défis et priorités du monde de demain ; Les joggeurs parisiens sont dans les starting blocks tous les soirs à 19h; Vous avez remarqué que beaucoup (bon surtout ceux qui sont un peu à droite) pensent qu'Édouard Philippe fait le job et qu'il ferait un meilleur président que Macron, mais que personne ne le dit ?; 200 000 Parisiens ont quitté Paris pendant le confinement; La plateforme de vidéo en streaming Disney+ compte déjà 50 millions d'abonnés payants dans le monde, cinq mois après son lancement aux États-Unis et deux semaines après son arrivée en Europe ; Arnaud Montebourg est sorti de sa ruche et parle de "reconquête de notre souveraineté" et de "reconstruction écologique"; Le syndicat étudiant UNEF veut la moyenne pour tous les étudiants à l'université, l'école des fans version UNEF; Contrairement à tout ce qu'on nous racontait : "nous ne suivons pas l'Italie avec deux semaines de décalage", encore un truc absurde qui a tourné partout, comme disait Lincoln :"mieux vaut rester silencieux et passer pour un imbécile que parler et n'en laisser aucun doute".

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino
Miniture Morning

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com