Brexit means volatility

mercredi 05 octobre
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 3 ans - Le 05/10/2016 à 07h10

Record de baisse sur la livre sterling. Et quel record. Un record vieux de 31 ans. Et à l’époque, les anciens comme moi se rappellent, ce n’était pas dû à une baisse de la livre sterling mais à une envolée du dollar. Cette baisse n’est pas une surprise. Le marché des changes se positionne sur un hard Brexit après le discours sans concession de Theresa May ce week-end.

LOGIQUE MAIS PARADOXAL

Qui dit hard Brexit, dit économie britannique sous pression et donc baisse des taux par la Banque d’Angleterre et donc baisse de la monnaie britannique. Depuis le referendum on a déjà une baisse de 15%. Et au même moment la bourse de Londres atteignait un record historique. Et là je vous avoue que je ne suis pas bien sûr de comprendre. Certes 70% des revenus des 100 entreprises de l’indice anglais vient de l’étranger, oui la baisse du sterling est une excellente nouvelle pour les exportateurs et bien sûr que la perspective de nouvelles baisses des taux est un bonus pour la Bourse mais quand même.

LE COME BACK DE LA VOLATILITÉ

Pour un esprit simple comme le mien, qui dit hard Brexit dit quand même choc pour l’économie britannique et je ne vois pas comment un choc pour l’économie britannique peut être une bonne nouvelle pour la Bourse de Londres. Cela fait partie des mystères actuels des marchés d’aujourd’hui totalement faussés par les banques centrales. Les marchés anglais vont rester très agités pour les mois qui viennent. Ils vont fluctuer en fonction des déclarations de Theresa May, des petites phrases des dirigeants de l’Union Européenne et des chefs d'État européens dans un premier temps, puis, à partir du déclenchement de l’article 50, en fonction de l’évolution des négociations. Les fonds spéculatifs ont enfin trouvé de la volatilité quelque part, et c’est dans le fief de la finance, à Londres.

POUR LES RISQUOPHILES

je conseille d'ailleurs de jouer une baisse de l'indice anglais de 7 à 9% avec le certificat short FTSE X5 4U78Z

ON A LES CHIFFRES DU SCANDALE DE BELFORT

Souriez, vous allez payer près de 500 millions d'euros pour des TGV qui vont rouler sur des lignes secondaires et classiques. Tout ça pour sauver 400 emplois médiatiques avant les élections. Rien pour les 6 613 000 chômeurs.

LE TITRE SURPRENANT DU JOUR

C'est la couverture du Parisien/Aujourd'hui: "Votre médecin est-il une brute ?". Un titre assez mystérieux.

LE FMI REMET UNE COUCHE DE STRESS

Depuis des mois, inlassablement, le FMI publie régulièrement des rapports pour nous alerter contre un ralentissement de la croissance mondiale sur le thème :"les banques centrales ne peuvent pas faire plus et si les gouvernements ne mènent pas les réformes nécessaires, on va tous mourir". Hier le thème était l'impact (mauvais bien sûr pour le FMI) des élections américaines et du Brexit.

PAUVRE ITALIE

L'Italie a failli s'en sortir. Elle a fait des sacrifices. Elle a mené des réformes. Mais l'économie replonge et on s'achemine vers une crise politique si le referendum sur la réforme constitutionnelle échoue. Et en plus l'Italie est à nouveau en première ligne sur le chemin des migrants. Pour la seule journée de lundi, 6000 migrants ont été sauvés en mer et accueillis. Malgré cela, les investisseurs se sont rués sur l'emprunt à 50 ans de l’État italien, un emprunt à 2.8% seulement.

LA RÉVOLUTION MACRON

On attendait son meeting d'hier avec impatience. Le teasing organisé par son armée de communicants était parfait et avait fait monter la fièvre médiatique. Il allait parler. L'oracle adulé par les médias allait nous livrer ses recettes miracles pour sauver la France. Pour répondre au "malaise démocratique" il propose une dose de proportionnelle aux législatives et que les ministres aient un casier judiciaire vierge... Une vraie révolution.

IL N'EST PLUS L'OR?

L'or n'a plus la cote. Hier il a plongé de 2% à 1282 dollars du fait de la force, toute relative pourtant, du dollar et des perspectives de hausse des taux : ce sont les explications données par les spécialistes à la chute du dollar mais je les trouve bidon. Je pense en fait que beaucoup de fonds spéculatifs étaient positionnés à la hausse et qu'ils ont liquidé leurs positions dès qu'on a passé le support des 1300 dollars.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

À part l'or en chute, la livre sterling en chute et la Bourse anglaise à un record historique en séance, les indices boursiers européens ont eu une journée "avec", une hausse de plus d'1%. L'euro se cherche toujours et a rebondi au-dessus de 1.12. Le pétrole continue sa progression et frôle les 50 dollars sur le brut américain.

ON S'EN FOUT?

Les cabillauds américains et européens n'émettent pas les mêmes sons: c'est une découverte des biologistes de l'Université d'Exeter et c'est en première page du FT; La banque centrale indienne abaisse ses taux de 0.25%; Les 10 premières places du classement des ventes en France sont occupées par des voitures françaises !!!; Un couple de coréens s'est pendu à Villejuif parce qu'ils ne pouvaient plus payer leur loyer de 800 euros par mois; Selon la préfecture de police la plupart des personnes qui mendient à Paris avec des panneaux "famille syrienne" viennent des pays de l' Est.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com