CapGemini : Toujours au top !

jeudi 18 août
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 3 ans - Le 18/08/2016 à 10h08

CapGemini se distingue parmi les meilleures performances du SBF 120 avec un gain de 1,16%, à 85,29 euros. Les perspectives prudentes du géant des services informatiques américain Cisco Sytems n’ont pas d’impact sur le cours, leur cœur de métier n’étant pas le même.

L’annonce de Cisco Systems a annoncé qui va supprimer 5.500 emplois, soit près de 7% de ses effectifs a été mal accueillie en bourse. Confronté à la réduction des investissements des opérateurs de télécommunications et des entreprises dans les routeurs ( sa principale activité) et les commutateurs, sa principale activité, le groupe se montre prudent pour la suite de l’exercice.

Pas d’inquiétude pour autant pour CapGemini selon Bryan Garnier qui réaffirme sa recommandation 'achat' sur le dossier et ajuste sa valeur intrinsèque ('fair value') de 93 à 94 euros, jugeant que 'les risques associés à la sortie du Royaume Uni de l'Union européenne (Brexit) ne doivent pas être exagérés'.

L'intermédiaire financier justifie son relèvement de valeur intrinsèque par un abaissement de l'hypothèse de taux d'imposition à moyen terme de 32 à 30% (+2 euros), un facteur en partie compensé par une mise à jour des taux de changes (-1 euro).
Après un contact avec le groupe informatique la semaine dernière, le broker rapporte que des commentaires négatifs de Cognizant et Infosys sur le Brexit constituent principalement des problèmes de clients spécifiques et ne doivent pas être généralisés.

L'intermédiaire financier justifie son relèvement de valeur intrinsèque par un abaissement de l'hypothèse de taux d'imposition à moyen terme de 32 à 30% (+2 euros), un facteur en partie compensé par une mise à jour des taux de changes (-1 euro).
Après un contact avec le groupe informatique la semaine dernière, le broker rapporte que des commentaires négatifs de Cognizant et Infosys sur le Brexit constituent principalement des problèmes de clients spécifiques et ne doivent pas être généralisés.

Bryan Garnier pointe aussi que les dépenses discrétionnaires en services informatiques sont moins importantes qu'il y a quelques années. 'L'automation de services et les nouvelles offres contribueront de plus en plus à améliorer la marge opérationnelle', ajoute-t-il.

Le SSII, spécialisée dans la conception, le développement et intégration de systèmes (58,8%), les prestations d'infogérance (22,6%) et les prestations de services informatiques de proximité (14,6%) a dévoilé un très bon premier semestre. Autre point positif, le chiffre d'affaires est ressorti à 6,257 milliards d'euros, en croissance de 14,4% à taux de change constant. Mieux encore, la croissance a même atteint 32% dans le Digital et le Cloud.

Conséquence de quoi, le groupe cible désormais une marge opérationnelle se situant entre 11,3% et 11,5% (entre 11,1% et 11,3% auparavant). Le groupe a par ailleurs réaffirmé son objectif d’enregistrer en 2016 une croissance du chiffre d’affaires à taux de change constants comprise entre 7,5% et 9,5% et de générer un free cash-flow organique supérieur à 850 millions d’euros.

Pour connaitre notre avis sur la valeur, testez-nous gratuitement pendant un mois ou optez pour la formule liberté qui vous permet d'interrompre votre abonnement à tout moment ! Cliquez ici pour en savoir plus

Et pour les abonnés, vous pouvez retrouver notre conseil PEA sur CapGemini , en cliquant ici

A lire également
La journée de la limite

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com

visuel-morning
JOURNAL DE MONFINANCIER 6000
visuel-morning
GESTION ACTIVE La journée de la micro