Casino : recentrage payant

mardi 07 mars
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 2 ans - Le 07/03/2017 à 11h03

Les investisseurs ont peu goûté aux perspectives 2017 présentées par Casino. Pourtant cette publication recèle de bonnes surprises, notamment en France où le groupe est parvenu à dépasser son objectif de bénéfice opérationnel courant l'an dernier. Le recentrage sur son marché domestique où il bénéficie d`une position de leader et de relais de croissance identifiés, porte ses fruits...

Réorganisation des rayons

Le pari de Casino pour cette année a été gagnant. Le distributeur stéphanois renoue avec les bénéfices en annonçant un bénéfice net 2016 de 2,67 milliards d'euros, contre une perte de 43 millions en 2015. Cette mise au vert des profits est à mettre au crédit des plus-values de cessions réalisées en Asie et au Brésil. L'an passé, le groupe a fait un grand ménage de printemps dans sa structure jugée complexe par les investisseurs.

Début février 2016, Casino a cédé ses 59% dans Big C au profit du milliardaire thailandais Charoen Sirivadhanabhakdi et de son holding TCC Group pour 3,1 milliards d'euros et quelques mois plus tard, en avril, c'est au tour d'actifs non stratégiques au Vietnam d'être cédés par le groupe de Jean-Charles Naouri. Outre l'Asie, Casino a clarifié ses positions au Brésil avec la restructuration de Cnova, sa filiale e-commerce en situation très délicate en Amérique Latine. Cette dernière a été retirée de la Bourse. Le e-commerce chez Casino, c'est désormais CDiscount.

Ces différentes initiatives ont permis à l'endettement de revenir à des niveaux convenables. La dette du groupe a quasiment été divisée par deux en passant de plus de 6 milliards en 2015 à 3,367 milliards d’euros en 2016. Surtout, pour les actionnaires, cette discipline financière se traduit par un maintien du dividende à 3,12 euros par action et ce, pour la quatrième année consécutive.

La France en renfort

Délesté de son lourd endettement, Casino peut désormais se concentrer sur l'accélération de sa montée en puissance en France. L'an passé, le groupe a réalisé 18,9 milliards d’euros de chiffre d’affaires dans l'Hexagone. Surtout, le distributeur largement atteint son objectif d'un bénéfice opérationnel courant supérieur à 500 millions d'euros dans l'Hexagone, à 508 millions d'euros. En Amérique Latine, le groupe va poursuivre son développement de ses activités alimentaires et cash and carry.


Pour l'année en cours, Casino anticipe une hausse de l'ordre de 15% du résultat opérationnel courant en distribution alimentaire. Le distributeur table en outre sur une contribution de ses activités de promotion immobilière de l'ordre de 60 millions d'euros. Son résultat opérationnel courant consolidé, aux conditions de change actuelles, devrait progresser d'au moins 10%.


> >> Casino a assaini sa structure financière avec les différentes cessions opérées l’an passé. La société se donne ainsi une grosse bouffée d'oxygène pour se concentrer sur l'optimisation de ses magasins en France. Casino offre toujours un copieux rendement pour les personnes en quêtes de beaux coupons sur la cote parisienne. Nous maintenons notre avis positif sur Casino édité en fin d'année 2015 avec un conseil gestion PEA sur le distributeur.
A lire également
Casino bénéficie de son projet de simplification

Le titre du groupe de distribution français gagne 3.83 % à 37.18 € à la mi-séance porté par l’annonce que son conseil d'administration a approuvé une modification finale de son offre d’acquisition de la participation dans GPA (détenue indirectement par Éxito) par l'intermédiaire de la société française Segisor.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com

visuel-morning
JOURNAL DE MONFINANCIER Pas d'accord
visuel-morning
GESTION ACTIVE Une bonne humeur relative
visuel-morning
GESTION ACTIVE Semaine compliquée
visuel-morning
GESTION ACTIVE La journée du trop beau