C'est Noël !

vendredi 08 novembre
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 4 semaines - Le 08/11/2019 à 07h11

Macron s'attaque à la règle des 3%. La limite du déficit à 3% du PIB. Une règle qui serait dépassée et désuète. La stratégie est claire. Elle a émergé après la crise des gilets jaunes. Et elle se précise à l'approche (déjà) des élections de 2022 : on va ouvrir les vannes. On va faire encore plus de cadeaux. Pour relancer l'économie. Et, surtout, pour être "populaire". C'est Noël.

LA NOUVELLE MUSIQUE

Avec en chef d'orchestre la Reine Christine.
La relance budgétaire.
Pour Christine Lagarde, la BCE a atteint les limites de son exercice.
Elle a baissé les taux en dessous de zéro.
Elle distribue gratuitement de l'argent à travers les circuits financiers.
Et elle finance gratuitement la dette des pays même les plus endettés.
Et pourtant la croissance de la zone euro n'en finit pas de ralentir.
Voici donc venue l'heure de la relance.
La relance budgétaire.

ERREUR DE DESTINATAIRE

Ce message s'adresse, en théorie, aux pays qui ont les moyens de faire de la relance.
Donc, en théorie, toujours aux pays qui sont en situation de surplus budgétaire.
A commencer par l'Allemagne mais pas seulement.
Le problème c'est que le seul pays qui a devancé cet appel à la relance c'est la France, un des rares pays qui a déjà un déficit du PIB supérieur à 3%.

LA SURPRISE

Selon un rapport de la Commission Européenne qui a été publié hier, il y aurait 12 pays européens qui pourraient et qui devraient répondre à "l'appel de Christine".
12 pays qui affichent déjà un surplus (un mot inconnu en France) budgétaire : l'Allemagne bien sûr (1.2%), la Hollande (1.5% !) mais aussi le Luxembourg (2.3% !) ou encore Chypre ou Malte.
C'est à eux que s'adresse le message.
Pas à la France.

QU'IMPORTE

À l'heure où la dette est gratuite, la grogne est forte et les soldes sont devenues permanentes, le gouvernement va décréter que c'est Noël toute l'année.
Pas pour tout le monde.
Les classes moyennes dites supérieures, les zézés, et les retraités ont déjà été sacrifiés et le mouvement va s'accentuer.
Et c'était déjà Noël pour les "riches" avec la suppression de l'ISF et la flat tax à 30%.

COURAGE FUYONS

On va distribuer des cadeaux.
Mais on va également éviter tout sujet de confrontation.
À commencer par le sujet des retraites.
Delevoye, pourtant "Haut" commissaire aux Retraites, déclarait hier qu'appliquer la réforme des retraites seulement aux nouveaux entrants reviendrait à ne pas réformer.
Il a été immédiatement recadré par "l'exécutif".
La réforme des retraites est déjà morte.
Elle s'appliquera au plus tôt en ...2069...

LE TOURNANT

Ce tournant de la "relance budgétaire" a été entendu par les marchés.
Pour la première fois depuis des mois et c'est notable, le taux d'emprunt de référence en France, l'emprunt à 10 ans a clôturé la séance d'hier au-dessus de 0, le taux allemand est remonté à -0.25% alors qu'il était descendu en deçà des -0.70%.
Les taux longs remontent.

LE RETOURNEMENT DE SITUATION DU JOUR

Casino est parvenu à emprunter 1.8 milliard d'euros hier, au lieu des 1.5 milliard prévu.
Casino a refinancé sa dette.
Il n'y a plus de "mur de la dette".
Casino va pouvoir accélérer son programme de cession.
Un beau retournement de situation.

C'EST VOTRE ARGENT EXCEPTIONNEL

L'heure est-elle à la relance ?
La France est-elle un nouveau modèle ?
Sur quoi vont se jouer les élections américaines ?
Les taux vont-ils remonter ?
Faut-il souscrire à la Française des Jeux ?
L'euphorie boursière va-t-elle continuer ?
Quelles valeurs acheter en Bourse ?
Vous le saurez en regardant C'est Votre Argent avec nos Jedi de l'économie et de la finance : José Berros, gérant actions européennes à La Financière de l’Echiquier, Louis de Montalembert, président de Pléiade AM, Jean-François Robin, directeur de la recherche de Natixis, Benaouda Abdeddaïm et Emmanuel Lechypre.
Ce soir à 19h sur BFM Business et demain à 7h et 21h, dimanche à 12h.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Le CAC 40 a enchaîné hier une cinquième séance de hausse d'affilée et a gagné 0.41 % à 5 890 points, au zénith malgré le fait que la production industrielle de l'Allemagne a été annoncée en recul de 0,6% en septembre selon Destatis.
Le Dow Jones et le Nasdaq ont également connu une journée de hausse, de respectivement 0.66% et 0.28%, rassurés par les déclarations de Pékin et de Washington qui laissent espérer un règlement prochain de leur guerre commerciale.
Mais ce matin, on apprenait de plusieurs sources que la perspective d'une levée des droits de douane suscitait une vive opposition de la part de plusieurs conseillers de Donald Trump. La Bourse de Tokyo a fini en légère hausse (+0.11%) après avoir nettement réduit ses gains en milieu de séance. Et le CAC 40 a ouvert en baisse de 0.40%.
Le Brent se négocie à 61.79 $ le baril contre 62.16 $ hier matin. L'once d'Or est à 1469.10 $ contre 1489.10 $ précédemment et la parité euro/dollar est à 1.1052 contre 1.1074 hier dans la matinée.

ON S'EN FOUT ?

Pour Macron, l'OTAN est en état de mort cérébrale; Carlos Tavares a reçu le BFM Award du Manager de l'année; La paire de chaussettes portée par Michael Jackson lors de son premier moonwalk, en 1983, est mise aux enchères; Marcel Campion veut une élection à la Mairie de Paris au suffrage universel; Il va cailler ce week-end, couvrez-vous; Opération hier de démantèlement de campements de migrants Porte de la Chapelle; La question du jour dans le Figaro: "mais pourquoi la glace est-elle si glissante?", un beau sujet de réflexion pour le week-end; Et bien sûr demain 30ème anniversaire de la chute du Mur de Berlin !

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com