CHUTE VIOLENTE DES MATIERES PREMIERES

jeudi 05 mai
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 8 ans - Le 05/05/2011 à 07h05

Aprés une année 2010 marquée par la flambée des matières premières, on assiste depuis quelques semaines à des corrections violentes sur les matières premières. La soéculation s'essouffle.

L'agitation continue sur les matières premières
Depuis quelques jours on connaît une volatilité impressionnante sur les matières premières. Le brent a rechuté vers les 120 dollars, l'argent a continué sa correction violente avec une baisse de 20% en une semaine, l'or a frôlé les 1500 dollars avant de rebondir et le coton et le sucre ont perdu prés de 25%. Après la flambée des derniers mois, c'est le doute qui s'est installé depuis quelques semaines. Tout d'abord une remarque simple. Il ne s'est rien passé ou presque du côté des fondamentaux. C'est toujours la spéculation qui mène la danse.

On a quand même quelques facteurs d'explication.Beaucoup mais peu satisfaisants. Le vrai facteur d'explication c'est que les matières premières étaient à des cours absurdes par rapport à l'équilibre réel de l'offre et de la demande et qu'après une hausse aussi folle, une pause était nécessaire. Mais derrière cette volatilité, il y a un vrai western digne de Wall Street qui se joue. Une bagarre entre deux géants, Goldman Sachs et Morgan Stanley

On rappelle que Goldman Sachs avait conseillé à ses clients de prendre leurs profits sur les matières premières
C'était il y a un mois environ. Et cette semaine, Morgan Stanley est venu les défier. Ses stratéges ont expliqué qu'ils étaient eux au contraire très haussiers sur les matières premières et qu'il fallait continuer à les acheter. Et nous voilà partis pour des semaines d'agitation tout cela pour une lutte d'influences et d'egos. Si il n'y avait pas des centaines de millions de gens pour lesquels le cours du riz ou du mais est déterminant pour leur droit à un repas par jour, cette bataille serait amusante. Ce bras de fer est tout simplement pathétique et les politiques regardent et ne font rien.

A lire également
Immobilier : Faut-il être propriétaire ou locataire ?

Payer un loyer plutôt que détenir sa résidence principale, c’est jeter l’argent par la fenêtre. Cette idée préconçue, on vous l’a sûrement martelée tout au long de votre vie. Mais ça c’était avant. Aujourd’hui le paradigme immobilier qui prévalait à l'époque de nos parents a volé en éclats. En 2015, être propriétaire de sa résidence principale n’est plus la voie royale pour se constituer un patrimoine solide comme un roc. Ce n’est pas la meilleure solution non plus pour s’enrichir avec l’immobilier. On vous explique pourquoi :

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com