Comment choisir le meilleur produit de défiscalisation ?

dimanche 20 mars
Auteur: Rédaction MonFinancier
Il y a 4 ans - Le 20/03/2016 à 17h03

Vous voulez réduire votre facture fiscale ? Difficile malheureusement de s'y retrouver dans la jungle de produits disponibles permettant de diminuer votre impôt. Difficile aussi de choisir la solution la plus adaptée à votre situation. Comment éviter les pièges et les erreurs ? MonFinancier, expert en solutions d'investissement et de défiscalisation, vous guide.

Réduction ou déduction ?

Quelle est la différence entre une réduction ou une déduction d'impôt ?

La déduction intervient avant le calcul de l'impôt. Elle correspond à un droit de diminuer le revenu global que vous déclarez.

Par exemple, la déduction pour frais professionnels de 10 %: Si vous avez un revenu de 40000 euros, vous pouvez déduire 10 % (voir plus si vous êtes en frais réels et que vous pouvez justifier de frais plus élevés), soit 4000 euros de votre revenu. Vous ne déclarez donc que 36000 euros.

La réduction intervient après le calcul de l'impôt. Vous déclarez 36000 euros d'impôts et avez par exemple 3000 euros d'impôts à payer. Si vous faites un don de 500 € dans un organisme permettant une réduction de 75 %, vous obtiendrez une réduction de 375 € et n'aurez plus que 2625 euros d'impôts à payer

Comment choisir entre réduction et déduction ?

Entre 1 euro de déduction et 1 euro de réduction, il vaut mieux choisir la réduction puisqu'elle s'applique directement sur votre impôt. Dans la pratique, c'est un peu plus compliqué car les produits de réductions IR (FIP, FCPI, etc...), offrent des réductions comprises entre 18 % et 38 % alors que les déductions (ex : le PERP) permettent généralement de déduire tout le versement. Si vous êtes dans une tranche élevée, le gain d'une déduction monte donc à 30, 41 ou 45 %.

Attention aux plafonds

Chaque catégorie de produits de défiscalisation a son propre plafond. Les primes versées au cours d'une année dans un PERP par exemple sont déductibles du revenu imposable au titre de cette même année dans la double limite de 10 % des revenus professionnels de l'année précédente N - 1 (dans la limite de 8 fois le PASS), ou 10 % du PASS.

La réduction d'impôt sur le revenu pour investissement dans les FIP/FCPI, FIP Corses, GFF, investissement direct PME ou investissement dans un programme immobilier défiscalisant (type Pinel), est prise en compte dans le plafond global des niches fiscales de 10 000 € (Loi de Finances pour 2015).

La réduction d'impôt sur le revenu pour investissement dans les SOFICA et en Girardin Industriel est prise en compte dans le plafond global des niches fiscales de 18 000 €. Les SOFICA et la Girardin Industriel échappent ainsi au nouveau plafond des niches fiscales de 10 000 € par foyer fiscal (Loi de Finances pour 2015).

Investissement non coté ? Comment choisir le meilleur fonds

Investir sur le non-coté revêt un attrait important pour les particuliers. Outre la diversification, ceux-ci obtiennent surtout des réductions d'impôts en investissant dans les PME, les entreprises innovantes, les sociétés de production de cinéma, etc...

Mais tout cela comporte quand même un risque qu'il faut bien comprendre avant tout investissement.

Chaque fonds a ses particularités. Par sa nature tout d'abord : Un FCPI investit dans les sociétés innovantes, un FIP corse va investir dans les PME en corse ou encore une SOFICA va investir dans le cinéma. Mais au sein d'une catégorie de fonds, chaque produit a aussi ses spécificités. Certains fonds vont jouer la sécurité en gardant une poche importante de liquidités et produits obligataires, alors que d'autres vont miser sur une exposition à 100 % sur leur domaine d'expertise. Il est donc nécessaire de lire la stratégie de chaque fonds, et aussi de jeter un œil sur les performances passées des sociétés de gestion.

La nécessité de se faire accompagner

PERP, Madelin, FCPI, SOFICA, etc..., difficile de se retrouver dans cette jungle de produits, de comprendre les différences entre chaque produit et chaque dispositif de déduction, ou de réduction, et de s'y retrouver dans les plafonds... Sans compter qu'ensuite, il faut déclarer son investissement.

Pour éviter les erreurs, il est préférable de se faire accompagner par un professionnel de la gestion de patrimoine, qui saura vous expliquer les différences entre les différents produits, les différentes réductions, mais aussi et surtout vous aider à trouver le produit le plus adapté à votre situation, en fonction du gain fiscal pour vous et aussi de vos objectifs et de votre profil.

Vous souhaitez obtenir des informations sur les produits de défiscalisation, et rencontrer un expert ? Ne manquez pas alors notre Journée Portes Ouvertes Épargne et Impôts, le 26 Novembre, au 28 avenue marceau à Paris (8ème). De 9h30 à 19h, venez rencontrer conseillers & experts pour satisfaire toutes vos interrogations : Quelles sont les solutions adaptées à votre situation ? Comment éviter les pièges? Comment réduire la facture fiscale? Participez à une journée où vous pourrez profiter de rendez-vous personnalisés avec des simulations, des ateliers-échanges sur des problématiques patrimoniales, et d'une présentation sur les meilleures pistes pour réduire vos impôts.

A lire également
Epargne : Comment protéger son conjoint ?

La Saint-Valentin, c’était dimanche. Ce jour des amoureux est bien ancré dans les traditions en France puisque près de 60 % de nos concitoyens le célèbrent tous les ans. Billets doux, bouquets de fleurs, un dîner aux chandelles ou tout autre chose qui sort tout droit de votre imagination, il existe mille façons de témoigner son attachement à l’être aimé. Ou bien, de souscrire à une assurance-vie pour mettre votre conjoint à l’abri. Mais attention, les règles ne sont pas les mêmes en fonction de votre régime civil. Petit tour d’horizon.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com