Comment Pierre économise 5500 euros d'impôts par an et 'amasse' pour sa retraite

jeudi 21 décembre
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 1 an - Le 21/12/2017 à 17h12

L'année 2016 a été un tournant pour Pierre. Il a enfin obtenu la belle promotion qu'il attendait depuis quelques années et dispose désormais d'un revenu confortable. Et il compte en profiter : Restos, voyages, cadeaux à ses proches, petit home cinéma à la maison, etc. la belle vie ! Mais il doit penser désormais à d'autres enjeux auxquels il n'avait pas songé : une facture fiscale de plus en plus salée, et un niveau de vie qui risque de rebaisser à sa retraite. Moins d'impôt, plus de retraite, tels sont les nouveaux objectifs patrimoniaux de Pierre.

Pierre vit à Issy-les-Moulineaux depuis nombreuses années, à 53 ans il n’a plus d’enfants à charge. Il occupe un très bon poste dans une société d’import-export. Ses revenus sont considérables, environ 90 000 euros par an. Le quotidien de Pierre est agréable, il voyage dès qu’il en a l’occasion.

Comme bon nombre de Français, Pierre grince des dents à l’approche de la période régulière des impôts. De plus, la conjoncture n’est pas sans lui rappeler que sa retraite risque d’être plus difficile que ses aïeux.

Ces revenus ont considérablement grimpé grâce à sa belle augmentation obtenue en 2015. Mais sa facture fiscale a donc fortement augmenté en 2016, plus fortement que sa future retraite qui sera calculée sur ses 25 meilleures années. Or ses revenus étaient bien plus faibles il y a 2 ans, et encore pire il y a 10 ans...

Pierre se questionne donc sur le montant de sa future retraite, et souhaite pallier ce manque à gagner. N’ayant plus d’enfant à charge, Pierre a un taux d’imposition marginal élevé : 41%. Et comme Pierre le dit lui même :


« Payer moins d’impôts pour plus de retraite serait la solution idéale »


>> Préconisation



Fort de ce constat, Pierre a choisi de souscrire à un PERP (Plan d’Épargne Retraite Populaire), et de l’abonder régulièrement. Grâce à ce placement, il bénéficiera au moment de sa retraite du versement d’une rente mensuelle qui lui permettra de profiter de ses vieux jours plus sereinement. Le PERP, lui permettra également de déduire 8 100 euros de ses revenus imposables, soit une économie d’impôt de 3 221 euros.. Chaque mois Pierre devra donc verser 675 euros, lui permettant de réduire son impôt de 277 euros euros chaque mois. Soit un effort d’épargne réel de 398 euros par mois.

>> J’obtiens gratuitement et sans engagement une documentation détaillée sur le PERP


C’est la solution adaptée pour Pierre, d’autant plus que la déduction fiscale liée au PERP n’entre pas dans le plafond global des niches fiscales. Pierre pourra donc aller plus loin, et s’intéresser à d’autres produits pour réduire encore plus son impôt.

Travaillant au sein d’une PME, Pierre est sensible à cet univers et à leur économie. Investir dans des PME françaises est quelque chose qui fait sens pour lui. Il va donc utiliser le dispositif FIP Corse (instauré par la loi de Finance 2007), ce qui lui permettra de déduire 38%* de son investissement en contrepartie d'un risque de perte en capital et d'un blocage des fonds pendant une durée de 8 ans minimum.

En investissant 6 000 euros, chaque année dans un FIP Corse, Pierre va donc réduire son impôt de 2 280 euros. Un "effort d'épargne" supplémentaire de 3720 euros qui lui permettra, dans 8 ou 9 ans lorsque ses fonds arriveront à échéance et liquideront leurs parts, de recevoir chaque année un complément de revenus bienvenu au moment de son départ en retraite. Et cerise sur le gâteau, Pierre passera ses vacances en Corse l’été prochain, l’occasion de découvrir quelques unes des sociétés dans lesquelles il a investi.

>> Je souhaite recevoir gratuitement et sans engagement une documentation détaillée sur le FIP Corse


En investissant 14100 euros par an, Pierre aura donc réduit son impôt de 5 502 euros, soit près de 40% de réduction. De plus, il percevra un complément de revenu au moment de sa retraite. Moins d'impôt, plus de retraite, CQFD pour Pierre...

Besoin d'un conseil pour réduire vos impôts? Quels que soient vos objectifs (retraite, diversification, garantie du capital, etc...), nos conseillers sont à votre disposition pour vous proposer des solutions adaptées à vos objectifs et à votre sensibilité.

>> N'hésitez plus, demandez à être rappelé(e) par un conseiller




*Cet investissement est un placement à risques. Le capital investi n’est aucunement garanti. Par ailleurs, le contribuable doit prendre garde à son plafond des niches fiscales : il ne peut excéder 10.000€ de réduction d’impôt ! Les investissements effectués sur les FIP Corse rentrent en ligne de compte pour ce plafonnement.

Le fonds d’investissement de proximité est principalement investi dans des entreprises non cotées en bourse qui présentent des risques particuliers. Vous devez prendre connaissance des facteurs de risques de ce fonds d’investissement de proximité décrits à la rubrique “profil de risque” du règlement.
A lire également
Fiscalité : comment déclarer mon ISF ?

Les contribuables dont le patrimoine net taxable est supérieur à 1,3 million d'euros au 1er janvier 2015, sont assujettis à l’Impôt sur le revenu (ISF). Vous allez bientôt recevoir votre avis et à ce titre, il opportun de vous en rappeler quelques points essentiels avant de faire sa déclaration. Qui est concerné par l'ISF? A quelle(s) date(s) le déclarer ? Quand doit-on l'acquitter ? On vous dit l’essentiel…

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com