COPENHAGUE: LA BONNE NOUVELLE

vendredi 18 décembre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 9 ans - Le 18/12/2009 à 07h12

Copenhague se termine aujourd'hui et c'est déjà un succés: On arrêtera de nous en parler. Nicolas Sarkozy a fait une brillante imitation hier de Dominique de Villepin à la tribune de l'ONU lors de la guerre d'Irak. Décidément les gouvernements Français rêvent encore à un leadership mondial en oubliant de régler les problèmes bassement quotidiens des Français.

Dernier jour du sommet de Copenhague et beaucoup de pression pour obtenir un accord
On ne sait pas si les dirigeants présents à Copenhague parviendront à un accord de façade et à une photo souvenir avec sourires. Ce qu'on sait déjà c'est qu'il n'y aura pas d'accord de fond. Mais au delà des problèmes de réchauffement climatique, Copenhague a été l'illustration frappante d'une nouvelle tendance internationale. Malgre les G20, malgré les déclarations communes, malgré les embrassades depuis des mois pendant les sommets sur la crise financière, on assiste à une absence totale de coopération internationale dans tous les domaines et en particulier dans le domaine économique et financier. Chaque pays ou chaque zone économique est concentrée sur ses propres problèmes économiques et cherche à les résoudre seul.

C'est le retour du chacun pour soi.
Et c'est un préambule à un protectionnisme et à un isolationnisme qu'on perçoit déjà fortement. Si Obama n'est venu à Copenhague qu'en dernière minute et de mauvais gré, c'est qu'il n'a aujourd'hui qu'un problème qui l'intéresse et on ne peut pas le critiquer pour cela: c'est la situation économique des Etats Unis, la chômage, la crise sociale, la couverture médicale des plus démunis. C'est sa priorité. Et il est persuadé que pour résoudre ses problèmes, les Etats Unis ne peuvent compter que sur eux mêmes. Même attitude du côté Chinois. Et de la plupart des pays d'Europe.

La France elle continue tout de même à se battre pour des solutions globales.
La France non. La France se bat pour sortir de la crise. C'est Nicolas Sarkozy qui se rêve en leader mondial. Il se sent à l'étroit dans l'hexagone et même la présidence de l'Europe ne lui suffit plus. Mais Copenhague, même si on parvient à un accord à l'arraché, a montré que nous entrons dans une phase où chaque pays veut régler ses problèmes seul, pas ses problèmes en 2100 ou en 2150, non, ses problémes en 2010 et 2011.
A lire également
Idée reçue : L'assurance-vie est bloquée pendant 8 ans

On peut être aimé...mais aussi être victime de préjugés. L’assurance-vie a beau avoir le vent en poupe avec une collecte positive pour le 22ème mois consécutif, il y a encore des épargnants qui rechignent à ouvrir un contrat d'assurance-vie, trompés par des idées reçues. En tête, celle d’un placement bloqué pendant huit ans. Ce qui est totalement faux…

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com