Croissance mondiale: L'OMC enfonce le clou

mardi 27 septembre
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 3 ans - Le 27/09/2016 à 15h09

Après l’Ocde et le Fmi, c’est au tour de l'Omc (organisation mondiale du commerce) de se montrer de plus en plus pessimiste sur les perspectives de croissance mondiale. Comme ses consœurs, elle a donc révisé encore une fois en baisse ses prévisions pour cette année, et table désormais sur une croissance de 1,7% pour 2016, année qui "sera marquée par la croissance du commerce et de la production la plus lente depuis la crise financière de 2009".

En avril dernier, l'OMC tablait encore sur une expansion de 2,8% en 2016 et 3,6% l'an prochain. Désormais l’Omc vise plutôt une croissance « entre 1,8% et 3,1% », des révisions bien plus pessimistes qu’il y a quelques mois.

L'OMC explique cette révision par "une baisse plus forte que prévu du volume du commerce des marchandises au premier trimestre (-1,1%) et "à une reprise plus faible que prévu au deuxième trimestre (+0,3%)".

La demande d'importations a en effet ralenti dans plusieurs grandes économies en développement (-3,2% au premier trimestre puis +1,5% au deuxième). L'OMC s'attend en particulier à une nette baisse des importations au Brésil (-8,3% contre -4,5% précédemment), ainsi qu'en Amérique du Nord, avec une croissance des importations revue de 4,1% à 1,9% pour 2016. Du côté des exportations, la croissance a également été révisée en repli pour la plupart des régions et en particulier pour l'Asie (0,3% contre 3,4% en avril) et l'Amérique du Nord (0,7% contre 3,1%).

"Pour 2017, les estimations de la croissance des exportations vont de 1,7% à 2,9% pour les pays développés et de 1,9% à 3,4% pour les économies en développement. Du côté des importations, les pays développés pourraient enregistrer une croissance située entre 1,7% et 2,9%, tandis qu'elle se situerait entre 1,8% et 3,1% pour les pays en développement", ajoute l'OMC.

Les prévisions 2017 demeurent soumises à de nombreux aléas, prévient l'OMC. Elle évoque en particulier "la volatilité financière due aux changements touchant la politique monétaire des pays développés", mais aussi "les effets potentiels du vote sur le Brexit au Royaume-Uni, qui a accru l'incertitude quant aux futurs arrangements commerciaux en Europe, région où la croissance du commerce a été relativement forte".
A lire également
Le Noble Age : dynamique à confirmer

Le Noble Age publiera ses résultats semestriels demain. Les analystes s’attendent à ce que l’exploitant de maisons de retraite publie des résultats conformes aux attentes à l’image de Gilbert Dupont, qui reste à « accumuler » et conserve son objectif de cours de 35 euros. Il anticipe des marges proches de celles publiées l’an dernier.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com