CUMUL DES REDUCTIONS IR ET ISF

jeudi 16 décembre
Auteur: Rédaction Monfinancier
Il y a 9 ans - Le 16/12/2010 à 00h12

Afin de réduire leur ISF l’année prochaine, les particuliers ont la possibilité de réaliser avant Juin 2011, un investissement dans une PME éligible à la loi TEPA, ou un fonds qui investit dans ce type de PME, type FIP ou FCPI ISF Les critères d’éligibilité à la loi TEPA étant pratiquement les mêmes, en plus stricts, que ceux de loi Dutreil permettant une réduction d’IR, un investissement dans des PME éligibles à la loi TEPA ou un fonds investi dans des PME éligibles permet également une réduction d’IR, à savoir l’IR à payer l’année prochaine si l’investissement est réalisé avant le 31 Décembre 2010

Cependant, les réductions d’IR et ISF au titre d’un investissement dans des PME ne peuvent, au titre d’un même montant investi par le redevable, se cumuler.

Ainsi, un investissement, par exemple de 1000 euros dans une PME, ne peut permettre à la fois une réduction d’IR de 25% de 1000 euros et une réduction d’ISF de 50% de 1000 euros

Ainsi, le redevable peut choisir entre la réduction d’ISF ou la réduction d’IR. Mais selon une instruction fiscale du 21 février 2008, il lui est tout à fait possible d'obtenir une réduction d'ISF et une réduction d'IR, en suivant une répartition qu’il aura préalablement définie.

Ainsi, il peut allouer une partie de son investissement de 1000 euros à la réduction d’IR et l’autre partie à la réduction d’ISF. Il aura par exemple une réduction d’IR de 25% de 300 euros et une réduction d’ISF de 50% de 700 euros

La plupart des FIP et FCPI ISF permettent d’obtenir automatiquement une réduction d’IR et d’ISF. En effet, ces fonds investissent une certaine partie de leur capital seulement en PME éligibles à la loi TEPA, le solde ouvrant droit à la réduction d’IR de 25%, plafonnée à 3000 euros pour un célibataire et 6000 euros pour un couple.

Par exemple, pour un fonds investi à 80% en PME éligibles à la réduction d’ISF, le solde, 20% permet la réduction d’IR de 25%.

Pour les 80% restants, le souscripteur a le droit à une réduction d’ISF de 50%, plafonnée à 20 000 euros. Mais il peut également choisir, s’il n’a pas ou peu d’ISF à réduire, de n’allouer qu’une certaine partie à la réduction d’ISF et le reste à la réduction d’IR
A lire également
Assurance-vie : Epargner quand on est jeune actif

Enfin le premier salaire ! Oui, mais il faut penser à payer son loyer, financer ses loisirs ou bien (et c’est moins drôle) rembourser un prêt étudiant. Dans ces conditions, comment épargner pour l’avenir sans pour autant taire ses envies de bouger aux quatre coins du monde et profiter de la vie ? Le Livret A ? Rapporte plus un rond. Le Plan épargne logement (PEL), son taux vient de tomber à 1,5%...brut. Et un Livret Jeune ? Passé 25 ans, il faut tirer un trait dessus et le clôturer…Difficile alors de trouver le placement qui allie rendement et capacité d’épargne réduite ? Pas si sûr. Pour les jeunes actifs, il y a des solutions. Faut-il encore les connaître.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com