Des records et des surprises

mercredi 17 août
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 3 ans - Le 17/08/2016 à 17h08

WAIT AND SEE Le rapport du Comité de politique monétaire (FOMC) montre que la Fed reste divisée sur la nécessité de relever les taux d'intérêt d’ici la fin de l ‘année. Ils se sont mis d'accords sur le fait de ne rien faire et préfèrent attendre d'autres indicateurs avant de relever les taux. Les traders évaluent dorénavant à 47% la probabilité d'une hausse des taux en décembre, contre 58% avant la publication des minutes. Conséquence, le dollar faiblit et casse le seuil symbolique des 100 face au yen. L’euro quant à lui renoue avec la barre des 1,13 $

UN RECORD À OUBLIER
La dette publique de l'Espagne a franchi en juin le cap symbolique des 1.100 milliards d'euros, inscrivant un nouveau record, soit 100,9% du produit intérieur brut (PIB) du pays. L’Espagne connaît l'une des plus fortes croissances économiques de la zone euro et le gouvernement par intérim a récemment relevé sa prévision de croissance pour 2016 à 2,9% contre 2,7% précédemment.

UN RECORD QUI PASSE (PRESQUE) INAPERÇU
L’indice de référence russe MICEX (Moscow Interbank Currency Exchange) teste actuellement ses points hauts historiques. L'indice surperforme même de 12% depuis le début de l'année les principaux indices mondiaux ! Les raisons de ce regain d'intérêt s’expliquent notamment par la reprise des cours de l'or noir et des matières premières et par ailleurs grâce au regain d'appétit des investisseurs pour les actions des marchés émergents.

BONNE SURPRISE
En dépit du Brexit et du choc économique, le nombre de demandeurs d'emploi en Grande-Bretagne a baissé de 8600 personnes en juillet. Trop forts ces anglais. Le taux de chômage en Grande-Bretagne est quant à lui resté stable sur la période avril-juin à 4,9%.

LA FRANCE DANS LA ROUE ANGLAISE
Même si on est loin du taux en Grande Bretagne, en France aussi le chômage baisse, de 0.3 point au deuxième trimestre, à 9,6% de la population active en métropole et 9,9% en France entière. Des taux inédits depuis le 3e trimestre 2012

BULLE CHINOISE?
Les prix immobiliers dans les 70 plus grandes villes chinoises ont augmenté de 7,9% en juillet par rapport au même mois de 2015. Et la hausse est beaucoup plus marquée dans certaines grandes villes comme Shenzen (+40%). Si l'essor du marché immobilier est un moteur important de la croissance chinoise, l'inquiétude grandit à mesure que les autorités locales renforcent les restrictions sur les achats immobiliers afin de ralentir l'augmentation des prix, qui laisse craindre une nouvelle bulle spéculative.

LE JAPON DE MAL EN PIS
Le pays du soleil levant n'en finit plus de chuter. Alors que la croissance japonaise a fortement ralenti au deuxième trimestre, (0,2%) pénalisée notamment par la faiblesse des exportations, cela ne risque pas de s'améliorer : les exportations japonaises ont chuté en juillet à un rythme inédit depuis la crise financière de 2008, en cause le yen fort et l'incertitude sur les marchés mondiaux

COST CUTTING
L'équipementier en télécoms américain Cisco va supprimer jusqu'à 5.500 emplois, soit 7% de ses effectifs, pour "optimiser la base de coûts dans les zones à faible croissance" et "accélérer le recentrage vers des marchés porteurs comme les objets connectés ou les services informatiques dématérialisés". Le groupe vient pourtant de dégager un bénéfice net de 10,7 milliards de dollars, en hausse de 20% sur un an. Mais pas d'état d’âmes ni de gronde sociale. Aux États-Unis, Business is Business.

LA HAUSSE SE POURSUIT SUR LE PÉTROLE
Le brent poursuit son rebond et se rapproche du seuil symbolique des 50 $ alors que contre toute attente les stocks commerciaux de brut ont reculé de 2,5 millions de barils. À 521,1 millions de barils, les stocks restent malgré tout à leur niveau le plus élevé pour cette période de l'année! Les stocks d'essence ont eux aussi baissé de 2,7 millions de barils, contre un recul de 1,6 million attendu.

A lire également
Belle semaine

Le CAC 40 a terminé la dernière séance de la semaine en hausse de 0.60 % à 5 718 points, clôturant la semaine dans le vert en gain de plus de 1 %. Depuis le début de l’année l’indice phare de la place parisienne gagne ainsi plus de 21 %. La hausse du jour s’explique en grande partie par l’envolée de Kering (+10 %) après son point trimestriel.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com

visuel-morning
JOURNAL DE MONFINANCIER Le chômage
visuel-morning
GESTION ACTIVE La journée des dindons
visuel-morning
GESTION ACTIVE Pour la première…