DEUX OU TROIS MOIS DE TRANQUILLITE ?

lundi 29 novembre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 9 ans - Le 29/11/2010 à 07h11

Encore un week end de rafistolage dans la panique avant l'ouverture des marchés. Encore des mesures qui visent à résoudre la crise en cours sans s'attaquer à la suivante. Encore une capitulation des politiques devant les marchés.

Est-ce que l'accord de ce week end règle le problème de l'Irlande et est ce qu'il va éviter de nouvelles attaques
Nous avons gagné le droit de passer une fin d'année relativement tranquille et probablement deux mois de calme relatif sur les marchés. Pas plus pour l'instant. L'Irlande est momentanément sauvée. Je dis momentanément car il va quand même falloir que les Irlandais acceptent et appliquent le plan d'austérité qu'on leur impose et que malgré tout ils parviennent aussi à produire de la croissance pour que leur déficit se réduise. Au plan européen, Quant au risque de contagion, l'Europe a choisi la politique de l'autruche. Elle nie le risque portugais, le risque espagnol et même l'effet d'entraînement sur d'autres pays. On n'a donc pas fini d'entendre parler de crise européenne

Il y a eu cependant clarification sur la contribution des investisseurs en cas de crise future
Le plan franco allemand d'éventuelle restructuration de dette après 2013 a été quasiment adoptée. C'est un bon plan mais qui est encore très mal expliqué et sur lequel il va falloir être plus précis si on veut rassurer les marchés. Mais au delà de cela ce qui me surprend et même ce qui me choque c'est que ce sont finalement les marchés qui marquent le tempo et les politiques qui réagissent, toujours sur la défensive. Rappelez vous qu'après la crise de 2008, le G20 nous avait promis une remise au pas des marchés mais les marchés n'ont jamais été aussi puissants. On continue à vivre ces week ends de rafistolage dans la panique avec l'angoisse pour les politiques de ne pas parvenir à un accord avec la sacro sainte ouverture des marchés du lundi matin.

Qu'est ce que les politiques peuvent faire de plus?
Tout d'abord ils auraient pu éviter de nous faire croire qu'ils avaient tout changé, que la spéculation, les hedge funds, le trading dans les banques, tout cela c'était du passé. Ensuite, ils devraient comme le faisait la Bundesbank, la banque centrale allemande, à l'époque du Système monétaire Européen apprendre à jouer avec les marchés, à leur faire peur et pas systématiquement se laisser dicter leurs décisions. Pour cela il faudrait enfin une véritable gouvernance économique européenne avec une vraie équipe de choc qui collaborerait étroitement avec la banque centrale européenne. Tant que nous n'aurons pas cela, nous vivrons de nouveaux week ends comme celui-ci, tous les trois ou quatre mois.

A lire également
Assurance-vie : Comment récupérer une partie de vos fonds ?

L’assurance-vie a beau avoir le vent en poupe, elle souffre d’une idée reçue bien forte : les sommes placées sur un contrat d'assurance-vie sont bloquées. Ce qui est totalement faux. Si vous avez un besoin ponctuel d’argent pour financer un projet, vous pouvez à tout moment piocher dans votre assurance-vie sans attendre l'échéance fiscale de 8 ans. Il existe alors 2 possibilités pour récupérer des liquidités sur son contrat : le rachat partiel ou une solution plus simple, rapide et pourtant méconnue : l’avance.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com