DON'T FIGHT CHINA

mercredi 17 novembre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 9 ans - Le 17/11/2010 à 07h11

Il y avait un dicton pour les traders: Dont fight the FED. Il va falloir l'adapter. Aujourd'hui c'est "Don't fight China". Si la Chine veut briser la spirale inflationniste, notamment sur les matières premières, mieux vaut ne pas se mettre en travers de la route.

La baisse continue ce matin à Shanghai après déjà de 10% de baisse en 3 jours
Cette baisse a surpris les investisseurs qui s'étaient à nouveau enthousiasmés pour les actions chinoises. Des actions Chinoises qui étaient très en retard par rapport à la flambée des actions sur les autres bourses émergentes. Il faut rappeler que l'indice Chinois a tout de même perdu plus de 50% de sa valeur par rapport à son record en 2007 alors que Bombay ou Sao Paulo sont proches de leur plus haut. Mais les autorités Chinoises veulent briser la spirale de l'inflation. A tout prix. 4.4% d'inflation publiés cette semaine qui cache une réalité beaucoup plus préoccupante. La flambée des prix alimentaires. Pour une population, il faut le rappeler de temps en temps car on fantasme tellement sur la Chine qu'on en oublie la réalité, qui compte plusieurs centaines de millions de pauvres.

On dit aussi que la flambée du cours des matières premlières est due justement à la demande chinoise
C'est tout le paradoxe. La Chine importe massivement toutes les matières premières disponibles.Ils stockent parfois au-delà du nécessaire. Par sécurité. Mais du coup, ils entrainent la spéculation et la hausse des prix se retourne contre eux. Ils doivent donc, et la tâche n'est pas facile, assurer leurs besoins tout en calmant les marchés. En relevant ses taux et en imposant des taxes à l'investissement et des contraintes aux banques prêteuses, la Chine veut éviter la surchauffe intérieure et faire baisser le cours des matières premières alimentaires.

La chute de Shanghai a débuté après le G20. Y a-t-il un lien ?
Oui. Le G20 a finalement permis à tous les pays d'avoir la confirmation qu'il n'y aurait pas de concertation internationale avant longtemps et que chacun était finalement libre de défendre ses propres intérêts. La Chine n'avait aucun doute sur le sujet mais cela lui a permis de mettre la responsabilité de la spéculation sur les marchés sur le dos des Etats-Unis et de la FED. Sur les marchés, il y a un dicton pour les traders qui disait "dont fight the FED", maintenant il va falloir dire "Dont fight China". Ne vous mettez pas en travers de la chine. Si elle veut briser la spéculation, elle y parviendra.
A lire également
Assurance vie : La fiscalité des successions plus douce?

Michel Sapin devrait abroger dans les prochains jours la réponse ministérielle Bacquet-Auriol. Depuis 2012, cette doctrine compliquait les successions lorsque chaque conjoint avait un contrat d'assurance vie alimenté par des fonds communs. Ce qui était le cas de la majorité des ménages français. Et en plus de compliquer la donne, elle pouvait augmenter les droits de succession à payer. Sa suppression est donc une bonne nouvelle pour l'assurance vie, plus simple et toujours diablement efficace !

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com