En attendant le PIB

lundi 29 janvier
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 1 an - Le 29/01/2018 à 17h01

Le CAC 40 a clôturé la séance en légère baisse à 5521,59. Les indices européens comme américain reprennent leur souffle après un début d'année en fanfare, et à l'aube d'une semaine chargée avec la publication de la première estimation du PIB et de l'inflation des pays de la zone euro, la réunion de la FED demain et les chiffres de l'emploi américain mercredi, et quelques résultats de géants de la cote.

2% ?
L'Insee va publier demain sa première estimation de la croissance française en 2017. Celle-ci est attendue en nette accélération après plusieurs années de résultats maussades. Dans sa dernière note de conjoncture publiée mi-décembre, l'Insee avait évalué à 1,9% la croissance qui pourrait être atteinte en 2017. Pour le gouvernement, la prévision de l'organisme public pourrait même être dépassée. Et atteindre les 2% ?

EN ATTENDANT LES GÉANTS
Wall Street reprend un peu son souffle après les record de vendredi. Le Dow Jones et le Nasdaq cèdent respectivement 0,48 % et 0,52 % alors que de nombreux poids lourds de Wall Street doivent publier cette semaine leurs résultats, à l'image de Boeing, Microsoft et Facebook mercredi, Alphabet (maison-mère de Google), Amazon et Apple jeudi, ainsi que ExxonMobil et Chevron vendredi.

GUERRE COMMERCIALE
Donald Trump a lancé la guerre commerciale avec l'UE : Le président a accusé l'UE de traiter de manière "très injuste" les États-Unis dans leurs relations commerciales. "Je pense que cela finira clairement à son détriment", a-t-il prévenu.

RÉPONSE IMMÉDIATE
La commission européenne a indiqué dans un communiqué que l'Union européenne "est prête à réagir rapidement et de façon appropriée au cas où ses exportations seraient affectées par des mesures restrictives de la part des États-Unis"

L'EFFET NUTELLA
Le gouvernement va s'attaquer aux promotions et au seuil de revente à perte. Un projet de loi sera présenté mercredi et prévoit un encadrement des promotions en grandes surfaces et un relèvement de 10 % du seuil de revente à perte. L’État espère ainsi mieux répartir la valeur entre agriculteurs, industriels et distributeurs

PROMESSE NON TENUE
Le tribunal de grande instance de Strasbourg a choisi le groupe suisse Shmoltz + Bickenbach pour la reprise d'Ascométal. Mais l'offre ne comprend pas l'aciérie Ascoval et condamne ainsi au chômage près de 300 personnes. D'où la colère des salariés qui avaient pourtant reçu la semaine dernière la promesse d'Emmanuel Macron que l’État serait au rendez-vous
A lire également
Pétrole: La volatilité va continuer de peser sur le secteur

Après quatre semaines de hausse quasi ininterrompue, les prix du pétrole repartent à la baisse en ce début de mois de mai sur fond d'inquiétudes concernant la surabondance de l'offre mondiale.Le baril de Brent de la mer du Nord perd 1,2%, à 45,36$ tandis que le WTI cède 1,49%, à 44,18$. Nul doute que cette forte volatilité sur les cours va continuer de peser fortement sur le secteur pétrolier, en dépit de la remontée récente des cours.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com