Eramet : Ouverture suspendue d'une mine en Nouvelle-Caledonie

vendredi 31 août
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 1 an - Le 31/08/2018 à 16h08

La Société Le Nickel, filiale d'Eramet, a été sommée par les autorités locales de suspendre les travaux pour l'ouverture de nouvelles mines de nickel en Nouvelle Calédonie

La semaine se termine mal pour Eramet. La valeur, et le secteur en générale, était déjà pénalisé depuis quelques semaines à cause des tensions commerciales. En début de semaine, le titre flambait de 6% grâce aux accord entre Wahsington et Mexico. Mais la rechute a été brutale avec une baisse de 5 % hier, et à nouveau aujourd'hui.

«La SLN a reçu de la province nord un arrêté (...) exigeant la suspension des travaux préparatoires à l'ouverture de trois nouveaux gisements à Kouaoua, lesquels avaient fait l'objet d'une autorisation d'exploiter délivrée le 21 mars 2018», a indiqué vendredi l'entreprise dans un communiqué.

Le 14 août déjà, la SLN avait fermé le centre minier de Kouaoua (où doivent ouvrir les 3 mines) après dix incendies d'origine criminelle depuis avril 2018, et alors que les accès avaient été bloqués par une cinquantaine de jeunes des tribus kanak avoisinantes, opposés à l'ouverture de nouvelles mines pour des raisons environnemental

La situation de force majeure a été déclarée sur Kouaoua d'où sont extraites chaque année environ 600.000 des trois millions de tonnes de minerai de nickel que l'industriel raffine dans son usine de Nouméa.  Alors qu'environ 400 personnes, salariés et prestataires, sont affectés par la fermeture du site de Kouaoua, la situation est tendue dans ce village de 1.800 habitants où le nickel est l'unique activité. En situation de "pertes financières depuis six années consécutives", la SLN a également estimé que "l'impact sur la production" serait "immédiat" et allait "se poursuivre en 2019 où ces gisements devaient apporter 40% de la production du centre de Kouaoua".
A lire également
Pas à la fête

Le CAC 40 a perdu 0,30% à l’ouverture puis s’est figé autour de 5910 points toute la séance. In fine, l’indice phare de la place parisienne a terminé en perte de 0.24 % à 5912 points. Du fait de l’absence d’investisseurs américains, les échanges ont été réalisé dans des volumes quasi inexistant (750 millions €, ce qui s'échange généralement en 1 heure).

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com

visuel-morning
JOURNAL DE MONFINANCIER Tout est dit
visuel-morning
GESTION ACTIVE Petit verre pour le CAC
visuel-morning
GESTION ACTIVE Sous les 5 900 points