ET DE 2!

mardi 23 août
Auteur: Rédaction Monfinancier
Il y a 8 ans - Le 23/08/2011 à 18h08

Paris poursuit son rebond technique en alignant une deuxième séance consécutive de hausse de 1.08% pour s’inscrire à 3084, avec peu de volumes, 2.7 milliards

Ailleurs, les indices sont bien orientés avec Francfort qui s’adjuge 0.63%, Londres 0.51%. A l’inverse, Milan cède encore 1.05% quant à Athènes la place termine sur un lourd repli de 3.15%
Le rebond a donc bien résisté malgré des statistiques économiques décevantes en Allemagne, en France, et aux Etats-Unis. Le marché s’est également bien maintenu face au petit accro portant sur l'accord entre Athènes et Helsinki qui prévoit que la Grèce dépose dans les caisses de l'Etat finlandais une somme qui, ajoutée aux intérêts qu'elle produira, couvrirait à terme le montant du prêt garanti par la Finlande. Le problème, c’est que si les autres pays réclamaient le même type de garanties qu'Helsinki, le plan de sauvetage de la Grèce pourrait être compromis.
Coté valeurs, Air Liquide progresse de +2,85 %, en tête du CAC. Le spécialiste des gaz industriels et médicaux rencontrera des investisseurs à Hong Kong pour émettre des obligations libellées en yuans ;
Les cycliques occupent le devant de la scène. Vinci s’adjuge 2.4%, Schneider Electric gagne 2.09 %, ;
Alcatel soutenu par Barlcays qui relève son opinion sur le secteur des médias et télécommunications bondit de 2.18% suivi Bolloré 4.8%, Vivendi 1.91 % et Pages Jaunes 2.87%
Enfin, ArcelorMittal lanterne rouge, perd 1,82 %, suite à une note d’Exane BNP Paribas qui dégradé le sidérurgiste de « surperformance » à « sous-performance ».
Natixis et Pernod Ricard mal orientées également cèdent respectivement 1.65% et 1.38%
Sur le marché des changes, l’euro a joué aux montagnes russes, avec un plus haut à 1.4495 et un plus bas à 1.4352 pour terminer sa course à 1.4419 face au billet vert. La monnaie unique a été notamment pénalisée par un commentaire de Greenspan qui affirme que l’euro est en train de se décomposer. Il enfonce le clou par ailleurs en affirmant que le principal obstacle à la reprise économique aux Etats-Unis est l'incertitude engendrée par la crise de la dette en Europe, qui pousse les ménages à restreindre leurs dépenses et les entreprises à limiter les embauches. L’euro est stable face au yen à 110.43. Le dollar lui se déprécie contre toutes les devises à l’exception du CHF contre qui il grappille 0.17%. Il perd 0.4% ce qui propulse le yen à 76.59
Le pétrole repart à la hausse avec un WTI qui s’échange à 84.73, en hausse de 0.5%. Idem pour le Brent qui se négocie à 108.77$
Enfin l’once, après avoir inscrit un nouveau record à 1900$, revient au contact des 1887$
A lire également
La consolidation se poursuit, les tensions commerciales pèsent

La semaine se termine par une baisse marquée des indices européens. Le CAC 40 perd 1,31 % à 5406,12 points. Les investisseurs s'inquiètent des nouvelles menaces de Trump envers la Chine et vis-à-vis de l'OMC. Comme un symbole, Wall Street ne s'alarme pas et voit plutôt d'un bon œil les avancées avec le Canada. Le Dow Jones perd 0.07% et le Nasdaq gagne (encore) 0.25%.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com