ET ON REPARLE DE RESTRUCTURATION DE LA DETTE...

jeudi 20 janvier
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 8 ans - Le 20/01/2011 à 07h01

La Grèce était à nouveau au devant de la scène hier avec des rumeurs sur des groupes de travail Union Européenne/ Grèce pour une restructuration éventuelle de la dette. On s'attaquerait enfin au fond du problème...

Beaucoup de rumeurs hier sur les marchés autour de la dette Grecque
Tout est parti d'un article sur le site du journal allemand Die Weit et de déclarations de deux membres du gouvernement Grec qui ont évoqué que l'Union Européenne et la Grèce réfléchissaient à nouveau à une restructuration de la dette Grecque. Ces propose ont bien sûr été immédiatement démentis mais c'est une quasi certitude pour les spécialistes, le sujet est dans l'air. Et c'est un sujet très important. Car si la Grèce a ouvert la voie de la crise de la dette Européenne, une solution qui lui serait appliquée ouvrirait la voie pour les autres pays en difficulté.

De quel type de restructuration parle t'on?
En fait, les détenteurs de dettes Grecques ont une certitude. Même si en théorie, ils devraient être remboursés intégralement, ils savent que ce ne sera pas le cas. C'est d'ailleurs pour cela que la dette Grecque se traite avec une décote très importante. On évoque donc deux solutions. Une qui consisterait à proposer aux détenteurs d'emprunts Grecs un allongement de la durée de l'emprunt. Si on devait vous rembourser dans deux ans, on vous garantit le remboursement mais dans 5 ans ou 10 ans. L'autre solution consisterait à aider la Grèce à racheter sa propre dette avec une forte décote pour réduire son endettement.

Ce qui est paradoxal, c'est que ces rumeurs ont plutôt eu un impact positif avec une forte hausse de la bourse d'Athènes
Le mot restructuration ne fait plus peur. Les marchés veulent une solution pérenne même si elle est douloureuse pour certains créanciers. Pas des solutions temporaires. Une restructuration maîtrisée, négociée avec les prêteurs même privés, progressive serait une bonne nouvelle. De toutes façons, il n'y a pas d'autre solution. On ne va pas continuer à créer des fonds qui lèvent des centaines de milliards d'euros qu'on va jeter dans un puits sans fond.
A lire également
Idée reçue numéro 3 : les fonds en euros peuvent perdre de leur valeur en cas de baisse de l’euro

Après l’assurance-vie, c’est pour les vieux, on continue notre série sur les idées reçues concernant le produit d’épargne préféré des Français avec un nouveau préjugé : les fonds en euros peuvent perdre de leur valeur en cas de baisse de l’euro. Ce qui est encore et toujours faux…

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com