Et soudain l'emploi américain

vendredi 04 août
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 2 ans - Le 04/08/2017 à 17h08

Les marchés européens s'offrent un beau rebond en fin de semaine. Le CAC 40 gagne 1.43% à 5203 points. La matinée était pourtant morose jusqu'à la publication des chiffres de l'emploi américain, très bons et qui ont surtout permis à l'euro de quitter la zone des 1,19 usd pour retourner sous les 1,18 usd

OUF
Après la déception des chiffres de l'enquête AFP sur l'emploi privé aux États-Unis hier, les investisseurs craignaient de mauvais chiffres de création d'emploi. Gros soulagement avec 209.000 emplois créés en juillet, contre 180.000 attendus par les analystes. Le taux de chômage retombe à 4,3%. Même les chiffres de juin ont été revus à la hausse, à 231.000 contre 222.000. Enfin le salaire moyen est en hausse de 0,3 %

DOUTES, QUELS DOUTES ?
Ceux qui avait des doutes sur l'économie américaine peuvent être rassurés. En plus des bons chiffres du chômage, le déficit commercial des États-Unis a nettement diminué en juin, grâce à des exportations à leur meilleur niveau depuis deux ans et demi. Une baisse de 5,9 % du déficit à 43,6 milliards, plus bas niveau depuis octobre 2016, contre 46,5 milliards attendus par les économistes interrogés par Reuters.

THANKS
Du coup l'eurodollar s'offre une petite accalmie. Alors qu'il culminait autour des 1,19 hier après les chiffres ADP, l'euro est retombé à 1,175 (-1,00%). La monnaie unique n'en reste pas moins à un niveau très élevé sur les derniers mois, le dollar étant pénalisé par des inquiétudes politiques persistantes

COMMENT DIT-ON WATERGATE EN RUSSE ?
Selon le Wall Street Journal, le procureur Robert Mueller va constituer un grand jury chargé d'enquêter sur l'ingérence russe dans l'élection présidentielle américaine. Une enquête qui pourrait donc déboucher sur des poursuites pénales.

TOYOTA : DU MIEUX EN ATTENDANT MAZDA
Le géant japonais de l'automobile a dégagé un bénéfice net en hausse de 11 % sur un an au premier trimestre, et a relevé ses prévisions pour l'année. Une publication bien accueillie même si, malgré la hausse des prévisions, celles-ci signeraient quand même un recul pour Toyota pour la deuxième année consécutive (-4,4 % pour le résultat net). En parallèle de la publication, Toyota a annoncé le renforcement de son alliance avec Mazda. Lire l'article

A lire également
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com