Evening Zapping : Ce que vous auriez pu manquer

jeudi 21 avril
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 3 ans - Le 21/04/2016 à 18h04

DIGESTION DIFFICILE… …Pour les marchés qui ont terminé en ordre dispersé sans s'éloigner de leurs plus hauts de cinq mois. Entre la rechute des cours du pétrole, le statu quo de la Banque centrale européenne (BCE) et certaines publications de résultats qui ont pesé sur la tendance, les marchés hésitent… et font du surplace. Le CAC 40 s’effrite de 0,2%, à 4582 points.

LA BCE DEMANDE DU TEMPS
RAS du côté de la BCE. Pour son président Mario Draghi, c’est simple, « Nos politiques fonctionnent. Elles sont efficaces. Donnez-leur simplement du temps de démontrer tous leurs effets". Mario nous demande d’être patients. Et de la patience il en faudra pour que la BCE ouvre les yeux sur l’inefficacité de sa politique. Peut-être qu’elle acceptera alors de recourir à la "monnaie hélicoptère", une mesure extrême qui consiste pour la banque centrale à créer de l’argent pour le distribuer directement aux ménages plutôt qu’aux banques qui n’en font rien.

BATAILLE DE CHIFFONNIERS
Fnac et Conforama se livrent une bataille acharnée pour s’emparer du distributeur d’électroménager Darty. On rembobine pour ceux qui ont manqué un épisode : C’est Fnac qui a lancé en premier les hostilités. Conforma a suivi avec une offre 943 millions d’euros, ce qui a poussé la Fnac à relever sa proposition de rachat ce matin à 987 millions d’euros… qu’à cela ne tienne, Conforama a surenchéri avec une offre 1,02 milliard. A peine une demi-heure après cette contre-offre, Fnac a encore surenchéri avec une offre qui valorise la société 1,04 milliards d’euros. Pour l’instant c’est Darty qui profite de cette bataille le titre s’envolant de 25% à 163 pence.

CANAL + PEUT-IL MOURIR ?
Lorsqu’il s’agit de Canal +, Vincent Bolloré ne fait pas dans la dentelle. Lors de l’AG, le PDG de Vivendi a brandi la menace d'une disparition de la chaine si le groupe ne réagit pas. La chaine pourrait en effet afficher un déficit de 400 millions d’euros cette année… Pas de quoi enterrer la chaine, mais Bolloré n’est pas un habitué des comptes dans le rouge et le fait savoir. « Il y a un moment où il faudra arrêter le robinet (…) car Vivendi ne pourra pas apporter de l'argent indéfiniment à Canal+» a-t-il fait savoir. A ces détracteurs qui le tiennent pour responsable des errements de la chaine, il répond «Certains disent que je suis la cause des pertes de Canal +. J'en suis la conséquence, et peut-être la solution».
A lire également
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com