FAUT IL INTERDIRE LES CDS?

mercredi 10 mars
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 9 ans - Le 10/03/2010 à 07h03

La pression monte aprés la crise Grecque au sein de l'Europe pour interdire purement et simplement l'utilisation des CDS à des fins spéculatives. Est ce possible et est ce la bonne solution ?

La pression monte du côté européen contre les CDS avec un projet pur et simple d'interdiction d'utilisation de ces produits à des fins spéculatives.
Il faut d'abord se réjouir du fait que l'Europe soit aussi réactive et que l'europe politique comprenne de mieux en mieux les mécanismes sophistiqués qui permettent de manipuler les marchés. C'est un pas en avant. Mais interdire l'utilisation des CDS ou tenter de la réglementer est nécessaire certes mais pas suffisant. Car quelques heures aprés l'interdiction, vous verrez apparaitre spontanément, un nouveau marché, non réglementé, qui ressemblera comme deux gouttes d'eau au CDS, qu'on appellera peut être les DDS, les debt default swaps et qui reprendra le flambeau. Et quand on interdira les DDS six mois aprés, se crééra le marché des CRS, les credit risk swaps et ainsi de suite.

Qu'est ce qu'on doit faire ?
Je vais parler en vieux combattant des marchés. Dans les années 80, les banques centrales américaines et allemandes embauchaient des traders. Et ces traders avaient pour mission de jouer sur le même terrain que les fonds spéculatifs avec le même jeu. Ils contraient les mouvements spéculatifs en utilisant les mêmes instruments et les mêmes techniques, se battaient avec les mêmes armes, l'intox, la manipulation médiatique. Aujourd'hui si les hedge funds peuvent manipuler les CDS, la BCE ou les autres banques centrales peuvent le faire aussi facilement.

Est ce que cela suffirait?
Non. Depuis la crise des subprimes on sait qu'il n'y a qu'une solution, qui est d'ailleurs toujours à l'étude aux Etats Unis, pour éviter les explosions qu'on a connues. C'est de tout passer par des chambres de compensation. De supprimer ces instruments qui se négocient de gré à gré et qui sont donc totalement incontrolables. Une chambre de compensation présente plusieurs avantages: des cours officiels quotidiens et notamment des cours de cloture difficilement manipulables, des appels de marge qui évitent que des spéculateurs puissent jouer sans mise de fonds et qui obligent à compenser les pertes potentielles au jour le jour. et enfin un suivi de toutes les transactions qui sont effectuées. Cela ne règle pas tous les problèmes mais cela les réduit considérablement. Interdire ne sert pas à grand chose car l'inventivité de l'industrie financière est sans limite.
A lire également
Assurance-vie : Epargner quand on est jeune actif

Enfin le premier salaire ! Oui, mais il faut penser à payer son loyer, financer ses loisirs ou bien (et c’est moins drôle) rembourser un prêt étudiant. Dans ces conditions, comment épargner pour l’avenir sans pour autant taire ses envies de bouger aux quatre coins du monde et profiter de la vie ? Le Livret A ? Rapporte plus un rond. Le Plan épargne logement (PEL), son taux vient de tomber à 1,5%...brut. Et un Livret Jeune ? Passé 25 ans, il faut tirer un trait dessus et le clôturer…Difficile alors de trouver le placement qui allie rendement et capacité d’épargne réduite ? Pas si sûr. Pour les jeunes actifs, il y a des solutions. Faut-il encore les connaître.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com