Fébrilité sur les marchés

lundi 14 novembre
Auteur: Rédaction Monfinancier
Il y a 8 ans - Le 14/11/2011 à 18h11

Après un début de semaine encourageant, les marchés ont rapidement basculé en territoire négatif sans pouvoir inverser la tendance. A paris, après plusieurs incursions sous le seuil psychologique des 3100 points le CAC 40 recule finalement de 1.28%, pour clôturer à 3108 avec 2.5 milliards échangés

A francfort le Dax chute de 1.19%, l’euro stoxx plie de 1.57%, Londres -0.47%, Madrid signe la plus forte baisse avec -2.15% quand Milan cède 1.99%.
L’optimisme qui saluait l'hypothèse d'une sortie de crise par le haut en Italie avec la nomination de Mario Monti s'est rapidement dissipé laissant place à une certaine fébrilité alors que le trésor Italien a emprunté au delà des 6% sur 5 ans. Par ailleurs, la chute de la production industrielle de 2% en zone euro renforce les craintes d’une récession en Europe. Il n’en fallait pas plus pour renforcer les doutes des marchés quant à la capacité de la zone euro à sortir du triptyque infernal déficits-rigueur-récession tandis que la peur d’une propagation de la crise souveraine redouble d’intensité .Thermomètre de leur défiance, les CDS des états membres s’inscrivent en hausse. L’Espagne a vu ses taux à 10 ans dépasser les 6% alors que le "spread" a atteint un record historique à 422 points de base.
Coté valeurs, les cycliques sont en difficulté, Alstom lâche 4.17% à 26.55 euros.
Société Générale divise par deux son objectif de cours sur Veolia Environnement (VIE.FR) de 18,9 euros à 9,5 euros ce qui a littéralement plombé le titre qui chute de 4.64% et signe la plus forte baisse.
GDF à la peine à cause de Citi qui l’a retiré de ses valeurs préférées recule de 3.41%. Pernod recule aussi de 3.08%
A l’inverse, Alcatel Lucent signe la plus forte hausse avec un gain de 1.03%, à 1.47 euros.
Sur le marché des devises, l’euro est à nouveau sous pression. L’instabilité en zone euro continuent d’inquiéter les marchés sur l’avenir de l’union monétaire du vieux continent. Dans ce contexte où l’aversion au risque est en hausse, les investisseurs se tournent logiquement vers le billet vert et délaissent la monnaie unique qui recule de 0.97%, à 1.3634 face au billet vert. Il perd 1.2% à 104.96 contre le yen. Le dollar s’apprécie sauf contre le yen contre qui il perd 0.25%, à 76.98.

Du côté du baril de pétrole, le WTI creuse ses pertes (-1%) à 98.04 dollars le Brent consolide également (-1.4%) à 112.53 dollars. Le métal jaune perd 0,26% pour se négocier à 1 783 dollars l’once.
A lire également
Le calme avant la tempête ?

Sans véritable excès d'enthousiasme, le CAC 40 a terminé la séance du jour en hausse de 0.09% à 5 620 points malgré la publication, par Eurostat, d’une d’inflation annuelle de la zone euro à 1.0 % le mois dernier, exactement comme en juillet et exactement comme l’anticipation des analystes.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com

visuel-morning
JOURNAL DE MONFINANCIER La dette, quelle dette ?
visuel-morning
GESTION ACTIVE La métaphore du jour