Festival d'amour

lundi 14 octobre
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 1 mois - Le 14/10/2019 à 06h10

C'est le terme que Trump a employé pour décrire sa relation avec la Chine. Sans surprise, Trump veut conclure un accord avec la Chine. Vite. Il a donc fait un pas supplémentaire après sa rencontre avec le vice-premier ministre chinois Liu He.

PAS DE HAUSSE DES DROITS DE DOUANE

Les tweets du week-end de Trump sont triomphalistes.
Il a obtenu le meilleur accord possible avec la Chine.
Le meilleur accord pour les agriculteurs américains, le meilleur accord pour les industriels américains, le meilleur accord pour les États-Unis.
Il a donc décidé de suspendre la hausse des droits de douane prévue pour demain.

EST-CE UN VRAI DEAL ?

Non.
Les problèmes entre la Chine et les États-Unis sont profonds.
De la propriété intellectuelle à la domination de l'économie mondiale, l'affrontement entre les deux grandes puissances va se poursuivre, voire s'intensifier.
Mais il était nécessaire, tant pour Trump empêtré dans son processus de destitution que pour la Chine empêtré dans son ralentissement économique, de trouver un accord qui ressemble plus à un cessez-le-feu qu'à un accord de fond.
Le but est de rassurer les marchés et les investisseurs.
L'objectif a été atteint avec le rebond puissant des marchés.

WEWORK. TOUJOURS ET ENCORE

Décidément cette affaire est passionnante tant elle illustre les excès de la "bulle tech".
WeWork est à court de cash.
L'échec de son introduction en Bourse et la découverte de la réalité sur la société ont provoqué une fuite des financiers.
Et WeWork a besoin de cash.
De beaucoup de cash.
Puisque WeWork perd beaucoup d'argent.
Son principal actionnaire financier, Softbank, qui a investi au plus haut de sa valorisation, ne peut pas se permettre de tirer un trait complet sur cet investissement majeur.
Softbank veut donc procéder au refinancement de WeWork...en échange de la prise de contrôle du groupe.

WAKE-UP CALL

Je me réjouis de voir qu'avec cette affaire WeWork les articles fleurissent dans la presse anglo-saxonne sur le fait que les grosses start-ups qui ont oublié la rentabilité n'ont plus la cote.
Le montant des levées ne peut plus être le seul critère de succès d'une start-up.
Pour l'instant, rien ne filtre dans les medias français mais ça va venir.

ET SI

Boris Johnson parvenait dans la dernière ligne droite à arracher un Brexit deal à l'Union Européenne après un accord sur l'Irlande ?
Ce n'est plus totalement impossible.
Au contraire.
Tout le monde s'active en coulisses.
Négociations aujourd'hui.
Deadline pour un accord : le sommet de jeudi.
Mais on parle d'un autre sommet possible les 29 et 30 octobre avant la date fatidique du 31 octobre.
Le Brexit pourrait donc bien avoir lieu.
Un no no deal Brexit.
Encore un retournement incroyable de situation.

L'AFFAIRE DUPONT DE LIGONNES

No comment.

LE CHASSEUR CHASSÉ

Jeu de mots.
Hunter Biden a quitté le conseil d'administration de son groupe chinois pour organiser sa défense.
Il a même promis de ne plus travailler pour des groupes étrangers si son père est élu.
Et pendant ce temps Elizabeth Warren progresse dans les sondages.

À VOS PORTEFEUILLES

C'est parti.
Le 7 novembre
Introduction en Bourse de la Française Des Jeux.
Une pépite.
L’État va céder entre 50% et 72% du capital.
Et gagner un peu plus d'un milliard d'euros.
Tout va être fait pour favoriser le succès de l'opération avec des décotes et avantages pour les particuliers.
Il faudra souscrire.

LA FLAMBÉE DU JOUR

Les taxes foncières.
Elles explosent.
34.7% de hausse en moyenne depuis 2008.
La palme pour Paris avec une hausse de 80.9%.
Et ça va continuer, voire s'accélérer.

C'EST VOTRE ARGENT EN REPLAY

Une émission vraiment exceptionnelle vendredi.
Et plusieurs débats passionnants :
La fin de la guerre commerciale.
Faut-il s'intéresser aux élections américaines ?
Trump est-il un bon président pour l'économie et les marchés ?
Le comeback du Portugal et de la Grèce.
Les grandes rotations sur les marchés avec le retard des small caps.
La Bourse: faut-il acheter ou vendre ?
Vous le saurez en regardant le replay avec nos Jedi de l'économie et de la finance:
Avec Valérie Plagnol du Cercle des Epargnants, Virginie Robert de Constance Associés, Marie Dancer du journal La Croix, Eric Lewin des publications Agora et Emmanuel Lechypre.
Vous souhaitez voir le replay ? C'est ici

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Porté par le regain de confiance des investisseurs sur les discussions commerciales entre la Chine et les États-Unis, le CAC 40 a terminé de vendredi en hausse de 1,73 % à 5665,62 points.
Outre-Atlantique, le Dow Jones et le Nasdaq ont, eux aussi, terminé en hausse de respectivement 1.21 % et 1.34 %, tout en montrant quelques signes de faiblesse en fin de séance. En fait, les investisseurs espéraient un accord sino-américain plus large.
Le CAC 40 est attendu cette matinée à l’équilibre, de nombreux investisseurs redoutent que cette guerre commerciale ne s'éternise dans la mesure où les réels sujets ne sont pas abordés.
Le Brent se négocie à 59.75 $ le baril contre 60,35 dollars vendredi matin. L'once d'Or est à 1488.20 $ contre 1500,9 $ précédemment et la parité euro/dollar est stable à 1,101 comme vendredi dans la matinée.

ON S'EN FOUT ?

Christian Jacob remporte la présidence des Républicains avec 62.58% des voix, je ne sais pas si c'est un cadeau; Kaïs Saïed, candidat "hors système" a remporté les élections présidentielles en Tunisie avec une majorité écrasante, je ne sais pas si c'est un cadeau; La majorité parlementaire cible les niches fiscales, il y en 468; 6 salariés sur 10 déclarent être gênés par le bruit au travail (Ifop); Les proxénètes utilisent de plus en plus Airbnb pour favoriser la prostitution (Le Parisien); Ceux qui ne l'ont pas vu peuvent se rattraper à partir de ce soir sur Canal: "Chimerica", une série sur la célèbre photographie des chars de Tian'anmen; Il va pleuvoir toute la semaine; Bill Gates regrette d'avoir rencontré Jeff Epstein à plusieurs reprises; Laurent Nunez vise le poste de Castaner.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com