Fiscalité : Jean-Marc Ayrault estime qu'il est temps de remettre à plat la fiscalité française

mardi 19 novembre
Auteur: Rédaction Monfinancier
Il y a 7 ans - Le 19/11/2013 à 15h11

Dans une interview accordée au journal ‘Les Echos’, Jean-Marc Ayrault reste ferme. Il ne reculera pas devant la vindicte populaire sur la question de la TVA, dont son taux sera relevé le 1er janvier 2014.

Il emboîte ainsi le pas à Pierre Moscovici qui a également fait passer le message la semaine dernière au micro de ‘RTL’. « C’est par l'entreprise que va reprendre l'économie française. La TVA est faite pour financer en partie cet effort qui permettra l'investissement des Français, donc l'emploi.» avait-il prévenu.

Jean-Marc Ayrault enfonce le clou : « Revenir sur la hausse de la TVA pour certains secteurs, ce serait revenir sur la baisse du coût du travail. Et cela, il n’en est pas question. Nous n’allons pas détruire ce que nous sommes en train de construire. L’amélioration de la compétitivité des entreprises est dans l’intérêt de tous les Français. »Inflexible sur la TVA, le premier ministre se pose en réformateur et avance que « le temps est venu d’une remise à plat, en toute transparence, de notre système fiscal ». Il va rencontrer à cet effet les partenaires sociaux « dans les prochains jours ».

Les discussions porteront sur la fiscalité des ménages et des entreprises, mais aussi sur le niveau des dépenses publiques. La fusion de la CSG et de l’impôt sur le revenu « fera partie du débat » avec comme objectif d’arriver « des règles plus justes, plus efficaces et plus lisibles ».

« Le système fiscal français est devenu très complexe, quasiment illisible, et les Français, trop souvent, ne comprennent plus sa logique ou ne sont pas convaincus que ce qu’ils paient est juste, que le système est efficace. » a-t-il déclaré dans les colonnes du quotidien économique

« Je crois que le temps est venu d’une remise à plat, en toute transparence, de notre système fiscal. A prélèvements obligatoires constants, je le précise bien. Jusqu’ici, nous avons répondu à l’urgence pour redresser la barre. Il nous faut désormais bâtir pour l’avenir. » a-t-il ajouté.

À découvrir également sur placement.meilleurtaux.com

visuel-morning
LE MORNING ZAPPING DE MARC FIORENTINO Le maillon faible