Fiscalité : quand la déclaration de revenus donne envie de fuir le pays

jeudi 12 mai
Auteur: Rédaction MonFinancier
Il y a 3 ans - Le 12/05/2016 à 15h05

Un calvaire, un cauchemar, une source d’angoisse. Voici ce qui vient à l’idée de nombreux contribuables français alors qu’il ne reste plus qu’une petite semaine pour déclarer ses revenus en version papier, et plus pour les adeptes du tout internet . S’ils sont près de sept sur dix à déclarer remplir leur devoir citoyen en payant leurs impôts, ce rituel de printemps est une grande source d’angoisse, selon un sondage Opinion Way pour Ooreka.

Allergie de printemps

L’exercice se révèle en effet désagréable pour une bonne partie des Français : 35 % d’entre eux indiquent que c’est une source d’angoisse et 38 %, un « calvaire ». A cette allergie, les jeunes sont les plus sensibles : plus de la moitié des moins de 35 ans, 52 %, déclare ce moment comme une source d’angoisse et 52 % également comme un calvaire...

Comme l’an dernier, cet exercice printanier donne à 41% des Français l'envie de quitter le pays. Et 18% des sondés concèdent avoir pensé à frauder au moment de remplir leur déclaration.

« Last minute »

Tout d’abord, 39 % des Français, soit près de 2 Français sur 5, ne sont pas sûrs de remplir leur déclaration correctement, c’est à dire sans erreur ! L’étude révèle que cet exercice est d’autant plus difficile pour les jeunes (moins de 35 ans), chez qui le pourcentage s’élève à 48 %. Et tiers des Français (30 %) qui attendent les derniers jours pour le faire. Attention tout de même au délai, sous peine d’être sous le coup d’une majoration de 10%...

A lire également
Epargne : Comment protéger son conjoint ?

La Saint-Valentin, c’était dimanche. Ce jour des amoureux est bien ancré dans les traditions en France puisque près de 60 % de nos concitoyens le célèbrent tous les ans. Billets doux, bouquets de fleurs, un dîner aux chandelles ou tout autre chose qui sort tout droit de votre imagination, il existe mille façons de témoigner son attachement à l’être aimé. Ou bien, de souscrire à une assurance-vie pour mettre votre conjoint à l’abri. Mais attention, les règles ne sont pas les mêmes en fonction de votre régime civil. Petit tour d’horizon.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com