GOD SAVE THE POUND

mardi 13 octobre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 10 ans - Le 13/10/2009 à 07h10

La Reine en perd son chapeau, c'est plutot une bonne nouvelle...: les spéculateurs s'acharnent sur le sterling. Jamais, depuis 1972, on n'avait eu un tel déséquilibre entre les baissiers et les haussiers sur la devise anglaise selon l'étude de la Commodity Futures Trading Commission.

On parle beaucoup de la chute du dollar mais celle de la livre sterling est impresionnante
On assiste à une vague de spéculation massive sur le marché des changes depuis quelques semaines avec des réajustements majeurs entre les devises. Réajustement dont le dollar est victime puisque il a atteint hier ses niveaux les plus bas de l'année contre la plupart des monnaies mais la vraie débacle, c'est le sterling qui la subit. Au plus bas contre le dollar depuis 4 mois et au plus bas contre l'euro depuis 6 mois. Tous les indicateurs montrent que les spéculateurs sur les marchés à terme s'acharnent contre la devise Anglaise et cela risque de continuer.

Comment explique t'on cette chute rapide ?
Les taux d'intérêt d'abord. Ils sont bas et ne vont pas être remontés avant longtemps. Les 12% de déficit budgétaire, un des taux les plus élevés des pays développés. Une dette gigantesque qui a doublé en deux ans. Et enfin la dépendance de l'économie britannique à la finance et à l'immobilier, deux secteurs dont la reprise est fragile.

Il y a pourtant quelques bonnes nouvelles.
Les ventes au détail rebondissent, la confiance des entreprises aussi et le marché immobilier semble s'être stabilisé. Le programme de privatisation annoncé par le gouvernement hier pourrait également permettre de réduire, à la marge, la dette. Le sterling est pour l'instant une victime facile pour les fonds spéculatifs mais il a montré dans le passé qu'il était prompt à se rétablir brutalement, surtout quand le consenus voyait son effondrement.
GOD SAVE THE POUND
A lire également
Assurance-vie : Epargner quand on est jeune actif

Enfin le premier salaire ! Oui, mais il faut penser à payer son loyer, financer ses loisirs ou bien (et c’est moins drôle) rembourser un prêt étudiant. Dans ces conditions, comment épargner pour l’avenir sans pour autant taire ses envies de bouger aux quatre coins du monde et profiter de la vie ? Le Livret A ? Rapporte plus un rond. Le Plan épargne logement (PEL), son taux vient de tomber à 1,5%...brut. Et un Livret Jeune ? Passé 25 ans, il faut tirer un trait dessus et le clôturer…Difficile alors de trouver le placement qui allie rendement et capacité d’épargne réduite ? Pas si sûr. Pour les jeunes actifs, il y a des solutions. Faut-il encore les connaître.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com