HATOYAMA ET OBAMA

mardi 08 septembre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 10 ans - Le 08/09/2009 à 07h09

A quelques mois d'intervalle, dans deux pays différents, deux hommes ont remporté des victoires politiques historiques. Obama aux Etats Unis. Et Hatoyama au Japon. Mais le traitement de ces deux évènements n'a vraiment rien à voir. Et cela devient assez énervant.

D'un côté une hystérie collective pour un homme qui n'a pourtant pas prouvé grand chose avant son élection et que tout le monde croit quand il dit "Yes I can". De l'autre une indifférence ou plus souvent un mépris amical pour un homme condamné pour immobilisme avant même d'avoir commencé

Le Japon n'est certes pas les Etats Unis
Je ne m'attendais pas aux mêmes envolées lyriques pour Hatoyama. Mais le Japon est tout de même la deuxième puissance économique mondiale et si démocrates et républicains se succédent alternativement régulièrement aux Etats Unis , c'est la première fois depuis 54 ans de pouvoir quasi ininterrompu par le Parti Libéral Démocrate, qu'un autre parti prend la direction du pays. Et Hatoyama est un homme d'expérience. Fils de ministre et petit fils de premier ministre, il est élu à la chambre des représentants depuis 1986 et a participé activement à la création du Parti Démocrate du Japon

Les analystes attendent sûrement de le juger sur ses actes
Et c'est normal. Et on devrait peut être faire de même pour Obama. En six mois, aucune décision majeure ou presque n'a été prise aux Etats Unis à part la fermeture de Guantanamo qui s'est transformée en casse tête pour la sécurité Américaine. Au Japon, le nouveau premier ministre a déjà annoncé qu'il voulait créer un partenariat régional fort avec la Chine et la Corée et a déjà confirmé sa promesse de campagne de réduire de 25% les émissions de C02 du pays contre l'avis général des milieux d'affaire. Nous jugerons sur les faits mais il serait dommage de condamner un dirigeant sans procés alors qu'on a sacré un empereur sur quelques discours
A lire également
Assurance-vie : Epargner quand on est jeune actif

Enfin le premier salaire ! Oui, mais il faut penser à payer son loyer, financer ses loisirs ou bien (et c’est moins drôle) rembourser un prêt étudiant. Dans ces conditions, comment épargner pour l’avenir sans pour autant taire ses envies de bouger aux quatre coins du monde et profiter de la vie ? Le Livret A ? Rapporte plus un rond. Le Plan épargne logement (PEL), son taux vient de tomber à 1,5%...brut. Et un Livret Jeune ? Passé 25 ans, il faut tirer un trait dessus et le clôturer…Difficile alors de trouver le placement qui allie rendement et capacité d’épargne réduite ? Pas si sûr. Pour les jeunes actifs, il y a des solutions. Faut-il encore les connaître.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com