Immobilier : une hausse des taux à prévoir en fin d'année ?

vendredi 31 mars
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 3 ans - Le 31/03/2017 à 17h03

Les banques ont eu du pain sur la planche en début d'année. Les demandes de prêts ont bondi de 50% au premier trimestre, ce qui pourrait réanimer le spectre d’une remontée des taux en fin d’année, rapporte Vousfinancer.com

Une hausse des demandes de plus de 50 % au 1er trimestre 2017

Alors que les taux de crédit ont légèrement remonté (+ 0,25 % depuis le point bas de novembre 2016), les demandes de prêts affluent depuis l’été 2016, avec une accélération depuis la fin de l’année 2016, souligne Vousfinancer.com. Ainsi, au premier trimestre 2017, les demandes de prêts sont en hausse de 52 % par rapport à 2016 quand la production de crédit de Vousfinancer a plus que doublé en un an, atteignant près de 725 millions d’euros, contre 345 millions au 1er trimestre 2016 (+ 110 %). Les renégociations de prêt représentent actuellement 33 % des dossiers, contre 38 % il y a un an.

« L’annonce des premières hausses de taux a en fait incité les attentistes à passer à l’acte et les retardataires à enfin renégocier leurs crédits. Globalement, tous les voyants restent au vert, ce qui incite ceux qui veulent acheter à le faire sans trop tarder pour bénéficier encore des bonnes conditions de taux, d’autant que les prix commencent à remonter… Ce premier trimestre est donc particulièrement dynamique et cette tendance devrait se poursuivre dans les semaines à venir, au moins jusqu’à l’élection présidentielle » précise Jérôme Robin, président et fondateur de Vousfinancer.

Actuellement on peut emprunter en moyenne à 1,45 % sur 15 ans, 1,65 % sur 20 ans et 1,85 % sur 25 ans, mais au mieux Vousfinancer a réussi à négocier pour certains dossiers 0,95 % sur 15 ans, 1,05 % sur 20 ans et 1,25 % sur 25 ans.

Loin de la surchauffe

Pour autant on est encore loin de la surchauffe… Les banques ont toujours la volonté de prêter avec des objectifs de production élevés, qu’elles pourraient en outre dépasser si les crédits qu’elles accordent sont rentables. Ainsi, elles sont actuellement attentives à la qualité des dossiers financés avec une volonté de mettre en place une relation de long terme avec leurs nouveaux clients.

« Tant que les prêts accordés resteront rentables, les banques continueront à vouloir prêter… En outre, dans le contexte actuel marqué par un manque de visibilité notamment sur l’issue de l’élection présidentielle, les banques ont la volonté de réaliser la majeure partie de leurs objectifs sur la première moitié de l’année. Elles devraient donc continuer à proposer des taux attractifs, avec malgré tout un risque de remontée dans les mois à venir, pour compenser les marges actuellement réduites… » conclut Sandrine Allonier.

Vous avez un projet immobilier ? N'hésitez pas à consulter notre cellule de courtage, elle vous conseillera sur vos projets.

>> Je demande à être rappelé(e) par un spécialiste en crédit immobilier
A lire également
Assurance-vie : Comment récupérer une partie de vos fonds ?

L’assurance-vie a beau avoir le vent en poupe, elle souffre d’une idée reçue bien forte : les sommes placées sur un contrat d'assurance-vie sont bloquées. Ce qui est totalement faux. Si vous avez un besoin ponctuel d’argent pour financer un projet, vous pouvez à tout moment piocher dans votre assurance-vie sans attendre l'échéance fiscale de 8 ans. Il existe alors 2 possibilités pour récupérer des liquidités sur son contrat : le rachat partiel ou une solution plus simple, rapide et pourtant méconnue : l’avance.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com