Immobilier : une nouvelle SCPI de type « Duflot » sur le marché

jeudi 26 septembre
Auteur: Rédaction Monfinancier
Il y a 7 ans - Le 26/09/2013 à 11h09

Après la Caisse d’Epargne avec Ciloger Habitat 4, c'est au tour de La Française REM de commercialiser une deuxième SCPI Duflot, baptisée Multihabitation 7. Ce produit est accessible dès 1 500 euros la part.

La SCPI Multihabitation 7 permet de cumuler les atouts de la SCPI et de la réduction d'impôt offerte par le dispositif fiscal Duflot.
La Française REM s’engage ainsi à appliquer une politique d'investissement rigoureuse et sélective. La SCPI aura vocation à investir dans des zones à fort potentiel économique, proches de zones d'emplois, bénéficiant d'une véritable politique urbaine (développement des transports, services, commerces, écoles, crèches...) et d'importants flux migratoires. A cet égard, Ile-de-France en priorité, PACA, Rhône-Alpes, Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées, Aquitaine, Bretagne-Atlantique, Nord-Pas-de-Calais et Alsace sont régions ciblées par la Française REM.

La SCPI s’engage également à acquérir un patrimoine constitué auprès de grands promoteurs nationaux pour la qualité de signature et le gage de sécurité ainsi que d’opérateurs locaux ou régionaux pour jouer l’opportunité foncière et la diversité patrimoniale.Elle privilégiera avant tout des studios et des deux pièces mais n'exclut toutefois pas de plus grandes surfaces.

Du côté de la fiscalité, le souscripteur bénéficiera d'une réduction d'impôt sur le revenu de 18%, calculée sur 95% du montant investi, en contrepartie de son investissement et de son engagement de conservation des parts à long terme (9 années à compter de la location du dernier logement acquis par la SCPI). L'avantage fiscal se montera donc à 51.300 euros sur 9 ans maximum en cas de souscription au plafond de 300.000 euros, soit une réduction d'impôt annuelle maximum de 5.700 euros. A noter que la réduction d’impôt annuelle de 2 % sera appliquée immédiatement, au titre de l’année de souscription, sans délai ni calcul de prorata temporis.

« Le délai de détention des parts est estimé dans ces conditions à environ 14 ans à compter de la date de souscription, sachant qu’en présence d’un marché secondaire très restreint le souscripteur ne peut espérer récupérer son argent qu’à partir de la dissolution de la Société, soit dans un délai estimé à 16 ans au total, compte tenu de la période inhérente à la vente du patrimoine. » prévient la Français REM.

En ce qui concerne les revenus, l'associé de la SCPI devrait percevoir ses premiers revenus, au second semestre 2015, au titre du premier semestre 2015. Il s'agira de revenus monétaires dégagés des fonds en attente d'investissement lors de la période d'acquisition et de livraison du patrimoine. Puis à partir de 2018 jusqu’à 2027, l'assemblée générale doit décider chaque année la distribution de revenus fonciers.
A lire également
Idée reçue : L'assurance-vie est bloquée pendant 8 ans

On peut être aimé...mais aussi être victime de préjugés. L’assurance-vie a beau avoir le vent en poupe avec une collecte positive pour le 22ème mois consécutif, il y a encore des épargnants qui rechignent à ouvrir un contrat d'assurance-vie, trompés par des idées reçues. En tête, celle d’un placement bloqué pendant huit ans. Ce qui est totalement faux…

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com