INTERDIRE LES VENTES A DECOUVERT EST CE UTILE?

jeudi 10 juin
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 9 ans - Le 10/06/2010 à 08h06

L'Allemagne mçne le combat de la régulation en Europe et la France lui a emboîté le pas. Mais est il utile d'interdire les ventes à découvert?

La pression monte en Europe sous l'impulsion d'Angela Merkel et de Nicolas Sarkozy sur les produits dérivés et les ventes à découvert. Interdire les ventes à découvert est ce que cela sert à quelque chose?
D'un point de vue purement mécanique non. Interdire les ventes à découvert n'a jamais empêché un marché de baisser. Surtout que pour être efficace une interdiction des ventes à découvert doit être globale. Si cette interdiction n'est appliquée qu'à Paris et Francfort ou à Vienne et Lisbonne, on a vite compris qu'on n'est pas vraiment au coeur de la finance internationale. Mais interdire les ventes à découvert c'est utile d'un point de vue psychologique et on sait qu'aujourd'hui c'est plus la psychologie que les fondamentaux macro économique ou les fondamentaux des entreprises qui mènent les marchés.

C'est le signal d'une volonté de réguler les marchés.C'est un signal fort pour les fonds spéculatifs et les traders. C'est le signal que face à eux, ils vont commencer à trouver des gouvernements qui sont déterminés à ne pas les laisser faire tout et n'importe quoi. Qui peuvent interdire les ventes à découvert aujourd'hui mais peuvent demain de façon arbitraire prendre d'autres mesures plus contraignantes sans même prévenir. Comme Angela Merkel l'a fait. L'idée est de créer un climat d'incertitude pour les spéculateurs. Pour l'instant, c'est peu efficace mais l'idée pour l'Allemagne c'est de recréer ce qui existait dans les années 80. Dans les années 80, les traders avaient aussi peur de la banque centrale Allemande toute puissante, la Bundesbank, que les gouvernements européens avaient peur des traders.

EN matière de régulation des marchés financiers, s'il n'y avait qu'une mesure à prendre, ce serait laquelle ?
Interdire tous les produits traités en dehors des bourses et des marchés organisés. C'est à dire interdire tous les produits dits de gré à gré comme l'étaient la plupart des produits toxiques qui ont provoqué la crise de 2008 mais aussi la crise de 2010. Il faut que tous les produits de spéculation ou de couverture soient traités sur des marchés où il y a une transparence des cours, un cours de cloture officiel, des appels de marge et une chambre de compensation. Avec cette mesure on n'évitera pas les crises mais on évitera qu'elles deviennent systémiques.
A lire également
Epargne : Pourquoi ouvrir une assurance-vie avant 30 ans ?

Enfin le premier salaire ! Oui, mais il faut penser à payer son loyer, financer ses loisirs ou bien (et c’est moins drôle) rembourser un prêt étudiant. Dans ces conditions, comment épargner pour l’avenir sans pour autant rogner ses envies de bouger aux quatre coins du monde et profiter de la vie ? Le Livret A ? Rapporte plus un rond surtout depuis le début du mois. Le Livret Jeune ? Passé 25 ans, vous devez tirer un trait dessus et le clôturer…Difficile alors de trouver le placement qui allie rendement et capacité d’épargne réduite ? Pas si sûr. Pour les jeunes actifs de moins de trente ans, il y a des solutions. Faut-il encore les connaître.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com