Interview de Marc Fiorentino : 'l'engouement des Français depuis des dizaines d'années pour le Livret A est un mystère'

vendredi 28 juillet
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 2 ans - Le 28/07/2017 à 15h07

Mardi 1er août, cela fera 2 ans que le taux du Livret A a été abaissé à 0.75%, un plancher historique. Et pour la première fois, le taux du Livret A va être inférieur à l’inflation. Pourtant, la collecte au 1er semestre a été également historique. Comment expliquer cet engouement ? Tentative d’explications avec Marc Fiorentino.


:

MonFinancier : Au mois de juin, le Livret A connaîtra peut être son 7ème mois consécutif de hausse, comment expliquez-vous cet engouement ?


Marc Fiorentino : Le Livret A est une exception française. Selon la Caisse des Dépôts, depuis le début de l'année, si on cumule le livret A et son frère jumeau le Livret de Développement Durable, on dépasse les 10 milliards d’euros de collecte. 10 milliards !
J'y vois deux explications. Tout d'abord l'ambiance anxiogène du premier semestre. Après l’élection de Donald Trump mais surtout avant les élections françaises. On anticipait le pire et certains épargnants ont vu le Livret A comme le dernier rempart. L'autre explication est que les Français ont boudé l'assurance-vie, leur placement préféré, du fait de ces mêmes incertitudes mais du fait aussi de Sapin 2 qui prévoyait un possible blocage temporaire de l'argent en cas d'instabilité financière grave.

:

MF : Mais l’engouement des Français pour le Livret A ne date pas de cette année…


Marc : C'est vrai. L’engouement des Français depuis des dizaines d’années pour ce placement reste un mystère. Certes, c’est un placement totalement liquide, sans aucun risque en capital, et dont les revenus sont totalement défiscalisés, mais avec le niveau des taux actuels on aurait pu s'attendre à ce que les français le délaissent, au moins momentanément. Tout cela malgré des taux bas, 0.75%, des taux bas dans l'absolu mais des taux que les Français considèrent toujours plus avantageux que les 0% qu'ils touchent sur la masse d'argent qu'ils laissent encore dormir sur leurs comptes en banque. Car les Français continuent, aberration totale, à stocker des milliards d'euros sur des comptes qui ne rapportent rien.

:
MF : Cette tendance peut-elle se maintenir au second semestre?


Marc : C’est peu probable. Les craintes ont été dissipées par la victoire d’Emmanuel Macron. Les Français ont repris confiance et ils ont donc repris le goût du risque. Un risque limité. L'assurance-vie recommence à collecter largement depuis les élections, le livret A va marquer un peu le pas et les Français redécouvrent la Bourse. Pas directement. Pas en achetant des actions sur des comptes titres ou des PEA. Mais en augmentant la part d'unités de compte, c'est-à-dire des fonds investis en actions ou autres actifs un peu plus risqués, dans leurs contrats d'assurance-vie. Un retournement de tendance post-électoral assez majeur et qui illustre bien l'amélioration du moral des Français.

:

Et vous vous attendez quoi?
Nous avons le contrat d'assurance vie qu'il vous faut : MonFinancier Retraite Vie. Un contrat sans frais d'entrée avec 2 fonds en euros performants et plus de 640 unités de compte pour diversifier.

Demandez une documentation gratuite sur le contrat d'assurance-vie MonFinancier Retraite Vie

:

MF : Le gouvernement pourrait-il donner un coup de pouce au livret d’épargne préféré des Français?


Marc : Là aussi c’est peu probable. Ce gouvernement n'aime pas le Livret A. On a même eu des rumeurs, vite démenties face au tollé qu'elles ont soulevé, de fiscalisation des Livrets A. Le gouvernement veut orienter l'épargne vers l'investissement dans les entreprises, notamment dans les actions, et détourner les Français des placements moins productifs. C’est d’ailleurs pour cela qu’il a décidé de maintenir le taux à 0.75% au 1er août. Pourtant, compte tenu de la remontée de l'inflation, mécaniquement, le taux du Livret A devrait passer à 1%. Seulement voilà, le gouvernement a le pouvoir discrétionnaire de ne pas appliquer la formule. Bruno Le Maire n'a d’ailleurs pas hésité à suivre la recommandation du gouverneur de la Banque de France, qui « dans une optique de stabilité », a préconisé le maintien du taux du Livret A à son plancher historique de 0,75 %. Pour la première fois, le Livret A offrira donc un rendement inférieur à l'inflation moyenne observée depuis janvier. Quand on vous disait que l'exécutif n'aimait pas le Livret A, non productif.


:

MF : Vous conseillez donc aux Français de vider leurs Livret A ?


Marc : Non, pas de tout vider. Mais en matière de Livret A, les Français ne sont pas tout à fait rationnels. Sur le Livret A, on ne doit mettre en théorie que son épargne de précaution, c'est-à-dire, au doigt mouillé au maximum 3 à 6 mois de dépenses. Le reste doit aller a minima sur l'assurance-vie, tout aussi liquide et plus rémunératrice, puis sur une panoplie de placements beaucoup plus rentables. On va voir si les Français vont revenir à la raison dans les mois qui viennent avec une ambiance d'optimisme qui favorise la prise de risque, surtout si le gouvernement décide de ne pas appliquer la hausse des taux. Réponse dès la rentrée. En attendant, rééquilibrez votre patrimoine : Recevez une documentation complète sur le contrat d'assurance vie MonFinancier Retraite Vie.








Communication non contractuelle à but publicitaire

A lire également
Epargne : placez les étrennes de vos enfants dans une assurance-vie !

Le Père Noël est passé avec ses nombreux cadeaux. Et parmi ces présents, un gros chèque ou un petit billet s’y sont glissés. Outre les fêtes de fin d’année, les occasions sont nombreuses pour épargner les étrennes que reçoit votre enfant. Parmi les solutions d’épargne, l’assurance-vie vient en tête pour l’aider à anticiper ses projets à long terme. Ce placement plus rémunérateur qu’un Livret A offre en effet de nombreux avantages, parfaitement adaptés aux futurs besoins d'un enfant.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com