JUIN COMMENCE BIEN

mercredi 01 juin
Auteur: Rédaction Monfinancier
Il y a 8 ans - Le 01/06/2011 à 18h06

Les marchés ont entamé le mois de juin sur la même tonalité que le mois de mai, c’est-à-dire par une belle correction. Paris recule de 1.05%, et revient sous le seuil des 4000 points, à 3964 points. Alors il faut savoir que cette consolidation est amplement justifiée par des indicateurs économiques désastreux publiés des deux cotés de l’atlantique. Des chiffres qui nous expliquent que l’économie mondiale a marqué un sérieux coup de frein au mois de mai.

Déjà cette nuit, la croissance de l’activité manufacturière s’est repliée en Chine, un constat qui s’est vérifié en Europe avec des indices qui dégringole de 5 points en moyenne dans tous les états membres, y compris en Allemagne. Aux Etats-Unis, le constat est identique, tandis que l’enquête ADP a définitivement enfoncé le clou puisqu’il semblerait que les Etats-Unis ont crée 5 fois mois d’emploi qu’en avril.
Sans oublier bien sur les discussions qui ont lieu en ce moment même sur un deuxième plan d'aide de l'Union européenne et du Fonds monétaire international à la Grèce pour éviter le défaut de paiement. C’est d’ailleurs la cacophonie la plus totale sur ce sujet. Il semblerait que l’Allemagne conditionne toujours, contrairement à ce qui était relayé dans le Wall street journal, une éventuelle nouvelle aide à la Grèce à une participation des détenteurs privés de titres de dette grecs. Un député de la CDU a d’ailleurs ajouté que l'Allemagne ne pouvait pas légalement apporter des garanties ou toute forme d'aide à un pays si celui-ci risque de faire défaut sur sa dette.
Dans un tel contexte, les marchés ne pouvaient que s’enfoncer dans le rouge, et c’est ce qu’ils ont fait ! Francfort abandonne 0.99%, Londres -1%, L’euro stoxx -1.14%, Madrid -1.2%, Athènes -1.5%, idem à Wall street où le dow recule plus de 130 points, soit 1.1%.

Du coté des valeurs, trois rescapés. Le plan stratégique d’Axa a été bien accueilli par le marché, le titre signe la meilleure performance et grimpe de 1.45%. Alcatel Lucent et Capgemini ont tiré leur épingle du jeu avec des gains respectifs de 0.82% et 0.39% .
A l’inverse, EADS lanterne rouge du CAC recule de 2.34%. Sanofi et Lafarge se distinguent parmi les plus fortes baisses avec des replis respectifs de 1.85%et 1.78%
En tête du SBF 120, Saft rebondit de 3.91%, suivi de Maurel et prom qui profite de la recommandation à l’achat de Goldman Sachs en s’adjugeant 3.27%

Sur le marché des changes, des mouvements erratiques. Le yen et le franc suisse, valeur refuges, évoluent dans des directions opposées. Le franc suisse bondit de 1.67% face au dollar pour s'échanger à 0,8383 un nouveau record face au billet vert. Il s’apprécie également de 1.4% face à l’euro, et de 2% face au sterling. Le yen quant à lui recule de 0.65% par rapport au billet vert, à 80.81, de 0.7% face à l’euro à 116.64, de 1.7% par rapport au franc suisse. Le dollar et l’euro évoluent quant à eux en ordre dispersé. La parité est même parfaitement stable à 1.4432
La perspective d’un ralentissement de l’économie mondiale fait reculer les cours du pétrole avec un WTI qui cède 0.86%, à 101.82 tandis que le Brent perd 0.62%, à 116.02$.

L’once d’or quant à elle tire son épingle du jeu et grimpe de 0.48%, pour se négocier à 1543$
A lire également
Peu de reprise…

Après la séance cauchemardesque d’hier, le CAC 40 a terminé la séance du jour en gain de 1.05 % à 4085 points. Cependant, pour bien mesurer le niveau de « peur » sur le marché, on peut voir que le « VIX » (l'indice de la peur) a atteint un score de 75,5 ; du jamais vu depuis la crise de 2008.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com