LA BAISSE DU DOLLAR POURRAIT SE RETOURNER CONTRE LES ETATS UNIS

vendredi 08 octobre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 9 ans - Le 08/10/2010 à 07h10

Les Etats Unis, avex l'appui de la Chine, ont décidé de déavluer le dollar. Ils jouent un jeu dangereux qui pourrait se retourner contre eux.

Les États-Unis sont très silencieux sur la baisse du dollar. Est-ce que c'est volontaire?
Oui. Les États-Unis se sont lancés à leur tour dans la guerre des changes. Et ils voient d'un très bon œil une chute du dollar que la FED a en partie provoquée en annonçant une injection agressive de liquidités. Tout cela on le sait. Mais le jeu que jouent les États-Unis est très dangereux. Pour les autres pays mais ça, ce n'a jamais été leur problème mais également pour eux. La baisse du dollar a bien évidemment un impact positif sur leurs exportations mais il y a beaucoup de produits qu'ils n'exportent plus. Et même si le dollar chutait de 30%, peu de chance qu'on se remette à fabriquer des T shirts aux États-Unis et peu de chances qu'on arrive à les produire à un coût, même avec un dollar dévalué, qui soit compétitif

On peut quand même dire que côté exportations, la baisse sera toujours positive.
Oui. L'impact net sera toujours positif. Là où cela se gâte c'est que la baisse du dollar va provoquer une hausse des produits importés et une hausse des matières premières. On l'a vu déjà avec le rebond du pétrole provoqué par la hausse du dollar. Donc la baisse du dollar pourrait provoquer une poussée d'inflation.

Mais ce n'est pas justement ce que les États-Unis veulent? Un peu d'inflation pour ne pas tomber dans la déflation.
Un peu d'inflation. Oui. Certainement. C'est souhaitable. Le problème c'est que si le dollar continue à chuter de façon incontrôlée, on risque d'avoir des craintes des investisseurs sur les emprunts d'État américains. Pour l'instant, rien de tout cela. Et la FED veille à ce que cela ne se produise pas. Mais la FED ne pourra pas empêcher longtemps les taux longs de remonter si le dollar chute. Et ça ce serait un nouveau problème pour le déficit américain dont le plus large poste est le service de la dette. Les États-Unis jouent avec le feu en laissant le dollar baisser violemment. Ils sont gagnants pour l'instant mais il risque de subir les conséquences d'un cercle vertueux qui pourrait se transformer vite en cercle vicieux.
A lire également
Epargne : épargner pour préparer sa retraite c’est tendance !

Épargner pour préparer sa retraite c’est tendance ! C’est ce que révèle l’édition 2015 de l’Observatoire des Retraites Européennes du cabinet Eres. L’épargne retraite des Français pèserait 734 milliards d’euros en 2014. Un chiffre qui ressort en hausse de 5% par rapport à 2013. Surtout, ce montant représente 23% de l’épargne financière des ménages.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com