LA BANQUE CENTRALE AMERICAINE SUR TOUS LES FRONTS

mardi 26 octobre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 9 ans - Le 26/10/2010 à 07h10

La FED a quatre objectifs en lançant le 2 novembre QE2, quantitative easing 2: relancer la croissance, éviter la déflation en créant de l'inflation, faire baisser le dollar et faire monter les actions. Pour l'instant, elle a déjà réussi sur les actions et le dollar.

Réunion de la banque Centrale Américaine les 2 et 3 Novembre, une réunion qui va marquer un nouveau tournant
Les investisseurs vont être très occupés les 2 et 3 novembre à analyser la situation américaine. Entre les élections de mi mandat au Congrès et la réunion de la FED, tous les paris sont ouverts. La FED a déjà annoncé depuis le mois de Septembre l'esprit de la réunion: la relance du quantitative easing, c'est-à-dire le rachat d'obligations du Trésor pour injecter des liquidités. Mais on ne sait pas encore combien et à quel rythme. Le consensus c'est une première tranche de 500 milliards de dollars pour un total compris entre 1500 et 2000 milliards de dollars.

Quel est le but de la FED en lançant cette opération?
Elle a deux objectifs avoués et deux objectifs cachés. Et ces deux derniers ont déjà été atteints alors même que le programme de rachat n'a pas été lancé. Depuis son discours dans le Wyoming début septembre pour annoncer QE2, cette nouvelle vague de rachat, la bourse Américaine a repris 10%, récréant un peu de richesse pour les ménages américains investis en action, et le dollar a perdu plus de 10%, recréant une bouffée d'oxygène pour les exportateurs. Les objectifs officiels sont la relance de la croissance et la hausse de l'inflation pour éviter la déflation.

Quel est le verdict des marchés sur cette volonté de créer de l'inflation ?
Les investisseurs y croient. Hier pour la première fois, les taux d'intérêt sur une adjudication par l'État d'obligations indexées sur l'inflation ont été négatifs, c'est-à-dire que les marchés parient en achetant ses produits sur une hausse à venir de l'inflation. A l'heure où l'administration Américaine est paralysée, c'est Ben Bernanke qui est sur tous les fronts: dollar, actions, taux d'intérêt. Il va jouer les apprentis sorciers en tentant de créer de l'inflation tout en la contrôlant. Pour l'instant, les investisseurs le suivent sur tous les marchés. A suivre donc, de très très prés.
A lire également
Fiscalité : comment déclarer mon ISF ?

Les contribuables dont le patrimoine net taxable est supérieur à 1,3 million d'euros au 1er janvier 2015, sont assujettis à l’Impôt sur le revenu (ISF). Vous allez bientôt recevoir votre avis et à ce titre, il opportun de vous en rappeler quelques points essentiels avant de faire sa déclaration. Qui est concerné par l'ISF? A quelle(s) date(s) le déclarer ? Quand doit-on l'acquitter ? On vous dit l’essentiel…

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com