LA BCE A COTE DE LA PLAQUE

jeudi 07 juillet
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 8 ans - Le 07/07/2011 à 07h07

Jean Claude Trichet va annoncer une probable hausse des taux de 0.25% aujourd'hui. Alors que l'Europe est en crise, que le bilan de la BCE est effrayant tant il est plombé par les dettes de pays périphériques et qu'on se demande si l'euro va encore exister dans quelques mois, la BCE continue à agir comme si rien ne se passait. Business as usual...

Hausse des taux attendue aujourd'hui par la Banque Centrale Européenne
Il y a quelquechose d'un peu décalé dans cette hausse de taux de 0.25% que Jean Claude trichet va annoncer après la réunion de la banque Centrale aujourd'hui. L'Europe est en crise, les mesures sur la Grèce n'ont pas arrêté la contagion, l'économie européenne est déjà en train de ralentir après le petit sursaut de 2010 et du premier semestre 2011 et Jean Claude Trichet en est encore à se demander s'il faut augmenter les taux de 0.25% pour combattre l'inflation. Il me fait penser à l'orchestre du Titanic qui continuait à jouer alors que le bateau était en train de sombrer.

Cette hausse de taux est elle inutile?
Nous sommes la seule zone parmi les pays développés en crise à relever les taux. L'Angleterre malgré une inflation de prés de 4% continue à garder des taux à 0.50%, les Etats-Unis ne se posent même pas la question et le Japon vit depuis 15 ans ou presque avec des taux à zéro. Ce qui est un peu anachronique, c'est cette Banque Centrale Européenne qui continue à parler de contrôle de l'inflation alors qu'elle a injecté des centaines de milliards d'euros dans le système et surtout qu'elle a sur son bilan une masse d'emprunts toxiques grecs, irlandais ou portugais sans parler de l'Italie et de l'Espagne qu'elle a achetée massivement.

On dit que c'est peut être la dernière hausse de taux de Jean Claude Trichet avant la fin de son mandat
Peut être mais qui sait avec lui. Mais je n'aimerais pas être à la place de son successeur. La BCE est complètement coincée. Elle peut continuer à prétendre qu'on est dans du "business as usual" mais c'est l'existence même de l'euro qui est en jeu en ce moment et elle n'a aucune solution. Elle veut inciter les Etats à plus se prendre en main en appliquant des politiques de rigueur budgétaire mais ni les marchés ni les agences de notation ne lui laissent le temps de reprendre son souffle. Cette hausse de taux aujourd'hui a un petit côté surréaliste.
A lire également
Assurance vie : La fiscalité des successions plus douce?

Michel Sapin devrait abroger dans les prochains jours la réponse ministérielle Bacquet-Auriol. Depuis 2012, cette doctrine compliquait les successions lorsque chaque conjoint avait un contrat d'assurance vie alimenté par des fonds communs. Ce qui était le cas de la majorité des ménages français. Et en plus de compliquer la donne, elle pouvait augmenter les droits de succession à payer. Sa suppression est donc une bonne nouvelle pour l'assurance vie, plus simple et toujours diablement efficace !

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com