LA BULLE CHINOISE

mercredi 13 janvier
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 9 ans - Le 13/01/2010 à 07h01

Pour une fois ce n'est pas moi qui le dit. Des publications sérieuses comme The Economist et même le gouvernement Chinois pensent qu'il y a de grosses bulles spéculatives en Chine. Explications.

Tour de vis monétaire en Chine
Le gouvernement Chinois a un problème. Un problème que certains pays rêveraient d'avoir. Son économie est en surchauffe. En fait, pour être tout à fait précis, son économie est en surchauffe malsaine car ce n'est pas la reprise de l'économie mondiale qui tire la croissance chinoise, il n'y a pas de reprise mondiale, mais c'est en fait, comme aux Etats Unis en 2000 ou en 2007, l'inflation des actifs et le trop plein de liquidités qui provoquent un emballement. Et pour une fois je ne suis pas le seul à le dire, même The Economist et tous les journaux économiques sérieux parlent de bulle chinoise massive. Le gouvernement ne veut pas que la Chine connaisse le sort des Etats Unis et tente donc de faire dégonfler la bulle avant qu'elle n'explose.

Il y a quand même une réalité derrière cette croissance chinoise
En quelques mois la Chine est devenue le premier exportateur mondial dépassant l'Allemagne, le premier marché automobile mondial dépassant largement les Etats Unis et on murmure que si on croit les statistiques locales, la Chine serait déjà passée devant le Japon en devenant la deuxième économie mondiale alors qu'elle n'était que 5ème il y a 4 ans. Seulement voilà, tout cela s'est fait à coup de relance gouvernementale et surtout à coup d'injections de liquidités.

Et ce sont ces liquidités qui auraient créé des bulles
Deux sont déjà identifiées. L'immobilier. Et le crédit qui a explosé au delà du raisonnable. Dés lors les gouvernement tente de réagir en montant progressivement les taux. Mais s'il va trop vite, cela fera monter le yuan et affectera la compétitivité chinoise. Il réagit aussi en tentant de freiner la bourse. Il vient d'autoriser certaines ventes à découvert sur des actions et surtout l'utilisation de contrats à terme qui permettent de se positionner à la baisse sur la bourse Chinoise. Tout cela a eu peu d'impact pour le moment. A suivre donc..
A lire également
Assurance vie : La fiscalité des successions plus douce?

Michel Sapin devrait abroger dans les prochains jours la réponse ministérielle Bacquet-Auriol. Depuis 2012, cette doctrine compliquait les successions lorsque chaque conjoint avait un contrat d'assurance vie alimenté par des fonds communs. Ce qui était le cas de la majorité des ménages français. Et en plus de compliquer la donne, elle pouvait augmenter les droits de succession à payer. Sa suppression est donc une bonne nouvelle pour l'assurance vie, plus simple et toujours diablement efficace !

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com