LA FIN DES BONUS?

jeudi 22 janvier
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 10 ans - Le 22/01/2009 à 07h01

Est ce qu'on assiste à la fin du système des bonus ?

Les grands patrons des banques Françaises ont du renoncer à leurs bonus sous la menace du gouvernement, Carlos Ghosn a préféré se saborder lui même avant d'être obligé de le faire par le gouvernement et il y a fort à parier que tous les actionnaires des sociétés cotées qui vont recevoir des dividendes réduits ou pas de dividendes du tout ne vont pas accepter que les grands patrons reçoivent leurs bonus habituels. Oui. C'est la fin de l'ancien système de bonus. Un système aberrant mais pas pour les raisons qu'on imagine forcèment. Certes les montants étaient choquants mais ce qui était plus choquant c'est l'absence de règles précises de calcul. Que le grand groupe gagne de l'argent ou en perde, que l'action monte ou baisse, les bonus variaient peu.

Peut on imaginer un système différent?
Oui. Il faut que les conseils d'administration adoptent des règles strictes de calculs de bonus. En fonction de la performance de l'action. En fonction des résultats de l'entreprise. Et surtout qu'une partie substantielle de ces bonus ne soient pas payés en cash mais soient payés en titres de l'entreprise. Pour que le dirigeant de l'entreprise ait des intérêts alignés sur ceux des actionnaires.

C'est le cas dans les entreprises familiales
Et on remarque sur toutes les périodes que les entreprises à capitaux familiaux, c'est à dire dont le capital est détenu en partie par le dirigeant et sa famille, créent plus de richesses que des entreprises détenues par des hauts fonctionnaires rémunérés comme des princes. L'existence de bonus est une bonne chose, c'est une incitation saine au profit, indicateur principal de succés d'une entreprise mais un bonus doit être une motivation à la performance pas une garantie aberrante de rémunération
A lire également
Idée reçue numéro 4 : l'assurance-vie, ce n'est qu'un produit de long terme

On complète notre série sur les idées reçues sur l'assurance-vie, sur un nouveau préjugé quasi-incontournable sur le produit d'épargne préféré des Français : l'assurance-vie, ce n'est qu'un produit de long terme. Ce qui est (une nouvelle fois) faux ! Elle peut être utilisée comme un produit d’épargne extrêmement souple, mais aussi comme un outil de gestion et de transmission du patrimoine dans des conditions particulièrement clémentes.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com