LA FLAMBEE DES PRIX ALIMENTAIRES

lundi 17 décembre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 11 ans - Le 17/12/2007 à 07h12

Les prix des céréales sont au plus haut depuis prés de 40 ans et cela va alimenter l'inflation!

Encore un record battu vendredi, un record qui va impacter chacun d'entre nous
Ceux qui ont des doutes sur la hausse de l'inflation vont être à nouveau sérieusement ébranlés. Aprés la hausse du pétrole et sa répercussion sur le prix de l'essence ou du fuel, aprés la hausse des métaux, voici la hausse qui va sérieusement entamer le pouvoir d'achat des ménages dans le monde, de la France à la Chine en passant pas l'Italie. Aujourd'hui, les prix du blé et du riz sont au plus haut depuis 34 ans. Quant au mais, il atteint son record de 11 ans. Cette flambée commence à perturber sérieusement les consommateurs du monde entier. La hausse des prix alimentaires aux Etats unis est à 4.8% mais elle ne tient pas encore compte de la hausse des dernières jours du prix des matières premières. En Angleterre on est à 5.1% mais on devrait dépasser les 6%.
Qu'est ce qui provoque cette flambée des matières premières agricoles?
Une conjonction de facteurs structurels et conjoncturels: des récoltes médiocres liées aux changements climatiques dans le monde, des stocks au plus bas, et surtout une explosion de la consommation mondiale liée à l'amélioration de l'alimentation des populations des pays émergés. Sans parler de la récente flambée des prix liée à la chimère des biocarburants.
Et contrairement à la lutte contre la hausse du pétrole, il y a peu de solutions?
C'est vrai qu'il serait facile de lutter contre la hausse du pétrole, tout simplement en réduisant la consommation, mais personne ne veut abandonner sa voiture. Pour l'alimentaire, c'est impossible. Difficile de rationner l'alimentation, surtout pour des populations pauvres qui cherchent simplement à couvrir leur besoin essentiel. Pour l'instant, la seule mesure prise à travers le monde, c'est la suppression des taxes à l'importation de produits alimentaires. L'union européenne les a ramenées à zéro jusqu'à juin pour les céréales, la Chine, la Russie ou encore la Turquie ont fait de même. Le deuxième moteur de l'inflation, aprés celui de l'énergie, tourne à plein, le troisième, celui des salaires devrait suivre.
A lire également
Idée reçue numéro 3 : les fonds en euros peuvent perdre de leur valeur en cas de baisse de l’euro

Après l’assurance-vie, c’est pour les vieux, on continue notre série sur les idées reçues concernant le produit d’épargne préféré des Français avec un nouveau préjugé : les fonds en euros peuvent perdre de leur valeur en cas de baisse de l’euro. Ce qui est encore et toujours faux…

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com