LA FRANCE VEUT DES COUPABLES

lundi 09 février
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 10 ans - Le 09/02/2009 à 07h02

Le gouvernement livre en pature à la foule en colère les bous émlssaires idéaux, les traders. Lamentable.

L'annonce de la limitation des bonus des traders vous fait réagir
Je lis et j'entends çà et là que les mesures prises par le gouvernement pour les traders seraient une révolution. Cela prouve que le gouvernement a bien joué son coup médiatique puisque tout le monde est tombé dans le panneau. Les mesures proposées n'ont rien de révolutionnaire. Tout ce qui est proposé est déjà largement appliqué. Les bonus garantis qu'on doit supprimer ne sont déjà pas une règle mais une exception. Et les bonus ont toujours été calculés selon un ensemble de critères, et pas uniquement en fonction des revenus bruts.

Ces mesures ne changent pas grand chose
Bien sur qu'elles ne changent rien. C'est de la poudre aux yeux. Du spectacle. Il faut livrer à la foule des coupables idéaux à la crise pour ne pas qu'on s'intéresse aux vraies responsabilités. La mise en scène de l'abandon des bonus par les patrons de banques sur le perron de l'Elysée n'a pas suffi. Alors on livre en pature les traders. Les traders de Paris en plus alors qu'on sait que Paris n'est depuis longtemps plus qu'une place financière de troisième zone et que les vraies spéculations se passent à Londres, à New York en Asie et dans les paradis fiscaux.

Est ce que ces mesures vont provoquer des départs de traders à l'étranger?
Mais c'est déjà le cas. Tous les grands traders ont quitté depuis longtemps la France. Principalement pour des raisons fiscales. Qui peut croire aujourd'hui que les traders de Paris ont pu provoquer la crise et qu'ils aient même pu y participer? Alors Quand Nicolas Sarkozy fait croire jeudi dans son allocution que la crise est due aux jeunes traders de Paris qui spéculent, cela me rappelle les tristes heures de la révolution culturelle en Chine où on Désignait des coupables pour apaiser la colère du peuple et masquer les vraies responsabilités. A quand quelques traders ou quelques banquiers sur la place de la Bastille avec un panneau autour du cou sur lequel serait marqué: je suis un trader et je suis responsable de la crise. Non, tout ce spectacle n'est pas digne du gouvernement de la France.
A lire également
Idée reçue numéro 3 : les fonds en euros peuvent perdre de leur valeur en cas de baisse de l’euro

Après l’assurance-vie, c’est pour les vieux, on continue notre série sur les idées reçues concernant le produit d’épargne préféré des Français avec un nouveau préjugé : les fonds en euros peuvent perdre de leur valeur en cas de baisse de l’euro. Ce qui est encore et toujours faux…

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com